Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

8 Mai à Hénin-Beaumont : l’opposition municipale envoyée sur les roses par la majorité

C’est un 8-Mai sous tension qui s’est déroulé, ce vendredi matin, à Hénin-Beaumont. Élus de la majorité et de l’opposition ont eu des échanges houleux, en marge des commémorations, au sujet de dépôts de gerbe…

Il est près de 11 h au cimetière centre. Alors qu’élus et associations patriotiques rejoignent le bus devant les mener au monument aux morts de Beaumont pour le deuxième temps fort de cette matinée de commémorations, le groupe d’opposition municipale se dirige vers la stèle pour y déposer une gerbe estampillée PS et Verts d’Hénin-Beaumont. Ce qui n’a pas été du goût de Bruno Bilde qui s’y est farouchement opposé, ordonnant que les rubans soient ôtés. « Vous politisez un 8 Mai, on n’a jamais vu ça en France. Les anciens combattants sont outrés ! », tempête l’adjoint au maire, invoquant une entorse au protocole.

Et Laurent Brice, premier adjoint, d’en référer au guide abrégé du protocole et des usages, document de la préfecture d’Indre et Loire. Ce dernier stipule que « Les autres associations, syndicats, partis politiques (en dehors des autorités publiques et organisations d’anciens combattants, NDLR) ne peuvent pas déposer de gerbe au cours des manifestations publiques afin de ne pas affecter le caractère unanime et non partisan de l’hommage rendu par la Nation à ses Morts ».

Le préfet saisi

Pas de quoi impressionner Marine Tondelier qui, après consultation d’avocats, assure que quiconque peut déposer une gerbe ou une fleur une fois la cérémonie officielle terminée. Donc, « en dehors du protocole ».

Quoi qu’il en soit, le maire a fait savoir, via un communiqué, qu’il saisissait le préfet « sur la violation du décret ministériel consacré au protocole ». « En 19 ans de conseiller municipal d’opposition, jamais je ne me serais permis un tel irrespect. Si je l’avais fait, nul doute que tout le monde aurait protesté… »

Si ces incidents se sont déroulés en marge des cérémonies, le colonel Ronfort y a fait allusion lors de son discours à la salle Debeyre, déplorant « des comportements inconvenants » et un « manque de cohésion de certains ». Un dernier message que les représentants de certaines associations patriotiques ont pris pour elles, compte tenu des relations tendues qu’elles entretiennent avec la municipalité.

Peu avant midi, la seconde gerbe, déposée par les élus de l’opposition devant le monument aux morts de Beaumont avait tout bonnement disparu.

 

Céline DEBETTE

 

Légende photo : Il y avait du rififi dans l’air de ce 70e anniversaire de la victoire de 1945 à Hénin-Beaumont.


Source : La Voix du Nord
Samedi 9 mai 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article