Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les masques tombent au FN d'Hénin-Beaumont

Pas facile, la dédiabolisation, quand on est un cadre d'un parti nationaliste xénophobe et autoritaire qui voit des complots partout et ne supporte pas la critique...

Pour les médias nationaux qui viennent à Hénin-Beaumont, il faut réussir à se faire passer pour le gendre idéal et renvoyer l'image rassurante d'un Front national moderne et efficace, mais à mesure que pleuvent les révélations sur les méthodes du FN, l'image de Steeve Briois se fissure : expulsion de la Ligue des Droits de l'Homme, multiplication des plaintes contre les élus de l'opposition, censure, lynchage des opposants, mesures de rétorsion contre le Secours Populaire, menaces de "révélations" sur le secrétaire de FO, pressions sur le Souvenir Français, doigt d'honneur lancé en direction d'une journaliste de la Voix du Nord, violation de la loi de 1905 sur la laïcité, sans oublier l'enquête sur l'affaire Jeanne ou tout récemment les révélations sur une fraude au RSA qu'aurait commise une adjointe FN...

Dénoncés par l'opposition et relayés par les journalistes, les multiples dérapages du Front national n'ont pour l'instant pas permis de faire reculer le parti d'extrême droite, dont le socle électoral s'affermit élection après élection. Le FN a été servi par les événements internationaux, de la crise des migrants aux attentats de Paris qui ont placé l'immigration et l'insécurité au coeur de tous les débats et fait disparaître la question sociale des écrans radar.

Dans notre ville, pour conforter leur pouvoir, l'autocrate d'extrême droite et son adjoint à la propagande utilisent leur magazine municipal comme une arme de propagande. On n'y parle que de festivités réussies entre deux attaques perfides et calomnieuses contre les élus d'opposition. Une partie de la population est désormais convaincue que le slogan martelé par le FN "la ville avance" est une réalité. Comme si Steeve Briois avait inventé le marché de Noël, le carnaval du printemps, Hénin-Plage et l'opération "nos quartiers d'été"... 

Comme à chaque changement de majorité, un certain nombre d'employés municipaux et de présidents d'association dont les convictions changent avec la couleur politique de la majorité en place applaudissent frénétiquement l'action du Front national.

C'est pour mieux diffuser leur message auprès de leurs sympathisants sur les réseaux sociaux que Steeve Briois et Bruno Bilde viennent de lancer une page facebook de "réinformation" intitulée "la voie d'Hénin". Le terme de "réinformation" provient directement de la mouvance identitaire qui l'emploie pour désigner les sites de la fachosphère présentés comme des sites de "réinformation" contre les médias "gauchistes et islamo-collabos" écrivent les joyeux drilles du FN, des Identitaires et Riposte Laïque.

La page facebook "La voie d'Hénin", dont le lien a été communiqué aux internautes frontistes via le facebook de Steeve Briois et celui du FN 62 se veut une page "impertinente". Dans la bouche de son rédacteur - chacun aura reconnu le style de Bruno Bilde - cela veut dire qu'on y trouvera toutes sortes de saloperies et de calomnies. Le nom de la page n'a évidemment pas été choisi au hasard. Après la prise de position de la Voix du Nord avant le premier tour des élections régionales, c'est le quotidien nordiste qui est dans le collimateur du parti d'extrême droite.

Lancée hier soir, la page facebook "La voie d'Hénin" vaut déjà son pesant d'or : accusations de connivence entre la presse et l'opposition, attaques nominatives contre la journaliste Céline Debette, moqueries envers les élus d'opposition, insinuations douteuses... c'est le "style Bilde". Avec Bruno Bilde, ça vole toujours très bas...

Avec 450 personnes qui aiment la page en moins d'une journée, le lancement de la page dépotoir de la majorité FN paraît pour le moment réussi. On y retrouve la fine fleur des commentateurs les plus grossiers du facebook de Steeve Briois et quelques commerçants, employés municipaux et présidents d'associations héninoises connus pour leur adhésion sans réserve aux idées d'extrême droite.

Les masques tombent au FN d'Hénin-Beaumont... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article