Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Lettre ouverte à Steeve Briois

Dans le nouveau numéro du magazine municipal, vous consacrez votre éditorial et trois pages à attaquer la Voix du Nord et l’opposition municipale avant de vous en prendre à nouveau à l’opposition dans la page des tribunes politiques. Vous vous arrogez même un « droit de réponse » en-dessous de notre tribune.

Sous le précédent mandat, jamais une tribune politique n’a été censurée, les tribunes politiques étaient strictement égales et jamais la majorité précédente ne s’arrogeait de « droit de réponse » à la tribune de l’opposition.
C’est toute la différence entre une équipe de républicains et une équipe d’extrême droite arrogante et sectaire comme la vôtre.

Par deux fois, je vous ai adressé des demandes de droit de réponse. Vous n’avez même pas pris la peine de répondre à mes courriers.
Votre silence est à l’image de votre comportement et montre quel individu méprisant et sectaire vous êtes.

Dans la « tribune du groupe majoritaire » vous nous accusez d’avoir jeté aux oubliettes « des décennies d’histoire de luttes sociales, dilapidant l’héritage de Guesde, Jaurès, Salengro, Blum »… Vous ne manquez pas de culot.
Quelle est la dernière « lutte sociale » que vous avez menée ? Quelle est la dernière grève que vous ayez soutenue ? Ennemi du syndicalisme, diviseur des ouvriers, le Front national ne propose aucune perspective aux travailleurs sinon de voter pour « Marine présidente ».

Guesde, Jaurès, Salengro et Blum sont des grandes figures de la gauche socialiste du début du siècle qui ont combattu l’extrême droite de leur époque. Avec la Ligue des Droits de l’Homme, Jaurès combattait les nationalistes antisémites et xénophobes qui s’en prenaient au capitaine Dreyfus. Vous avez chassé la LDH du local qu’elle occupait à Hénin-Beaumont... Roger Salengro s’est suicidé victime d’une abominable campagne de calomnies lancée par l’extrême droite.

Vous êtes dans le plus complet contresens historique lorsque vous citez Jaurès et Blum pour condamner la mise en œuvre d’un front républicain contre l’extrême droite.
Lors de l’affaire Dreyfus, Jaurès était favorable à la participation des socialistes à un gouvernement d’alliance de « défense républicaine » avec le parti radical et des républicains de gauche pour lutter contre l’extrême droite.
Dans les années trente, Léon Blum a été, avec Maurice Thorez, l’un des artisans du rassemblement populaire contre les ligues fascistes qui menaçaient la République depuis le 6 février 1934.

Avec le goût pour la calomnie et le mensonge qui vous caractérise, vous prétendez que je serais un « habitué des retournements de veste ».
C’est l’antiracisme et l’antilibéralisme qui m’ont conduit à adhérer d’abord à la Ligue des Droits de l’Homme au lendemain du 21 avril 2002, puis au Parti communiste en 2004.
Contrairement à d’autres responsables politiques (y-compris vous-même, qui semblez avoir oublié votre parenthèse mégrétiste de 1999-2001), jamais je n’ai trahi mon parti politique et j’ai toujours défendu les idées et les valeurs du Parti communiste à toutes les élections auxquelles je me suis présenté, en autonomie ou dans le cadre d’une liste d’union.
Militant de la génération du 21 avril 2002, j’ai toujours plaidé pour l’unité de la gauche face à l’extrême droite et le front républicain avec la droite en cas de nécessité absolue pour empêcher la victoire d’une liste d’extrême droite parce que j’ai toujours distingué les partis capitalistes de droite et de gauche de l’extrême droite nationaliste, capitaliste, xénophobe et raciste.

Je suis fier d’avoir contribué à empêcher la victoire de votre formation politique aux dernières élections régionales. Quand on est communiste, on combat le fascisme !

Vos attaques ne me feront pas reculer, je n’aurai de cesse de dénoncer vos méthodes de dictateur, vos mensonges, vos calomnies sur des pages facebook anonymes, les pressions, les intimidations et la chape de plomb que vous faites peser sur cette ville que j’aime et qui n’a pas mérité comme maire un individu tel que vous.

David NOËL,
Secrétaire de la section d’Hénin-Beaumont du PCF
Conseiller municipal PCF d’Hénin-Beaumont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article