Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le bel été de Steeve Briois
Le bel été de Steeve Briois

Steeve Briois, le maire FN d'Hénin-Beaumont, aura passé un bien bel été...
La lecture attentive de sa page facebook en juillet-août est absolument édifiante :

Le 2 juillet, le maire d’Hénin-Beaumont attaque La Voix du Nord Hénin-Beaumont et justifie leur exclusion d’une réunion publique sur le sens de circulation.
Le 4, il relaie l’intox d’un député LR, admirablement démontée par Maître Eolas sur son blog sur la fameuse salle de sport de Salah Abdeslam.
Deux jours plus tard, le 6 juillet, il s’en prend à la conseillère municipale d’opposition Marine Tondelier coupable de protester contre les expulsions de Roms.
Nouvelle attaque le lendemain contre la conseillère municipale écologiste accusée d’avoir « menti ». Le jugement du Tribunal Administratif de Lille sur l’abattage des arbres de la rue Berlioz disait pourtant exactement l’inverse…
Le 11 juillet, Steeve Briois s’emporte par anticipation contre un téléfilm sur le FN pas encore diffusé sur France 3, mais qui, à en croire Steeve Briois qui ne l’a pas vu relèverait de toute façon de la propagande.
Le 15 juillet, aussitôt après l’attentat de Nice, Steeve Briois ne peut s’empêcher de dénoncer le « laxisme ». On suppose qu’il vise le gouvernement à moins qu’il n’en veuille à la justice…
Quatre jours plus tard, le 19 juillet, un attentat en Allemagne est l’occasion pour Steeve Briois de dénoncer les réfugiés.
Le même jour, un fait divers en France est à nouveau l’occasion de fustiger l’immigration, l’islamisme et « la faute à la charia ».
Décidément fort prolixe ce 19 juillet, Steeve Briois s’attaque à Marine Tondelier et David Noël, dépeints en opposants irresponsables et laxistes.
Le 22 juillet, c’est au tour du site internet Daily Nord de subir les foudres de Steeve Briois pour un article s’étonnant des attaques incessantes du FN contre l’opposition.
Le 26 juillet, Steeve Briois s’en prend à un journaliste de la Voix du Nord qualifié de « minable ».
Le même jour, Steeve Briois impute la responsabilité de l’attentat de Saint Etienne du Rouvray à un juge laxiste pourri.
Le lendemain, un fait divers (des jeunes brûlent un drapeau français) est l’occasion pour Steeve Briois d’attaquer SOS Racisme et de fustiger l’immigration et l’islam.
Le lendemain, 28 juillet, le maire d’Hénin-Beaumont s’en prend à Angela Merkel coupable d’accueillir trop de migrants.
Deux jours plus tard, Steeve Briois était devant sa télé et n’a pas apprécié l’interview de Marine Le Pen par France 2, apparemment trop critique.
Lancé sur le thème des méchants médias en ce 30 juillet, Steeve Briois n’a pas apprécié non plus l’article de la Voix du Nord sur la sécurisation de la mairie et y voit une polémique des médias contre sa merveilleuse municipalité.
Après la Voix du Nord, France, 3, Daily Nord et France 2, c’est au tour de Libération d’être attaqué par Steeve Briois qui justifie en ce premier août toutes les attaques des mairies FN contre la « presse locale militante et haineuse  ».
Le 2 août, Steeve Briois est d’accord avec les propos hostiles aux migrants du président tchèque et dénonce au passage l’Union européenne.
Le 3 août, le maire d’Hénin-Beaumont se félicite que le site internet de Robert Ménard, Boulevard Voltaire, ait tout compris : ce sont les médias qui sont méchants avec le FN !
Le même jour, Steeve Briois s’emporte contre la journée piscine organisée par l’association Smile 13 et dénonce le burkini, ce vêtement de bain dont personne n'avait jamais entendu parler à Hénin-Beaumont.
Le 4 août, Steeve Briois s’en prend à un site internet qui aiderait les réfugiés à retrouver du travail.
Obsédé par les réfugiés, Steeve Briois prend la plume le 8 août pour soutenir une commerçante de Calais qui se plaint d'avoir dû fermer son bar à cause des réfugiés.
Le 10 août, Steeve Briois veut carrément fermer la jungle de Calais.
Le 11 août, le vice-président du FN s’en prend à Emmanuelle Cosse qui veut accueillir les migrants.
Le lendemain, il signe un communiqué rageur contre la décision de justice de ne pas fermer les commerces de la jungle de Calais.
Deux jours plus tard, toujours obsédé par les burkinis, le maire d’Hénin-Beaumont qui ne comprend rien à la laïcité s’attaque à la LDH et aux conseillers municipaux qui en sont membres, David Noël et Eugène Binaisse.
Le 16 août, c’est au tour de Marine Tondelier d’être critiquée pour s’être étonnée de la présence d’un stand de coutellerie sur une braderie alors qu’état d’urgence oblige, les sacs des promeneurs étaient fouillés à l’entrée.
Le lendemain, 17 août, Steeve Briois, qui devrait vraiment s’acheter un burkini tellement ça l’obsède traite maintenant la Voix du Nord de dhimmis soumis à l’islamisme !
Le 18 août, Steeve Briois n’a toujours pas reçu son burkini et relaie donc l’analyse forcément pointue de Marine Le Pen sur cette énorme affaire.
Le 20 août, Steeve Briois qualifie Marine Tondelier, qui est venue en aide aux réfugiés, de « honte de notre commune ».

En moins de deux mois, sur son réseau social préféré, Steeve Briois a donc été capable d’écrire 18 articles pour fustiger l’immigration, l’islam, les réfugiés, les migrants, les Roms et les associations anti-racistes, 9 articles pour attaquer les médias et 6 articles pour fustiger les conseillers municipaux d’opposition. Certains thèmes se recoupent : Steeve Briois critique de façon récurrente les médias ou les conseillers municipaux d’opposition en raison de positions jugées « pro-immigrationnistes ».

Les statuts facebook de Steeve Briois sont généralement courts. Il s’agit souvent de trois lignes de commentaires sur un lien internet, mais ils sont suivis d’une flopée de commentaires xénophobes et injurieux qui participent d’une stratégie délibérée de lynchage et qui relèvent du pénal, en l'occurrence du délit d'injure publique et du délit d'incitation à la haine.
Nous avons alerté la préfecture ainsi que le procureur de la République.
Héninois et Beaumontois, réveillez-vous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article