Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

La démission de Jean Haja

Jean Haja a annoncé hier sa démission de son mandat de maire aux habitants de Rouvroy. Jean Haja avait succédé au regretté Yves Coquelle en 2001, Dominique Watrin devenant conseiller général du canton de Rouvroy tandis qu'Yves Coquelle était élu sénateur.

Maire de Rouvroy, conseiller régional entre 2010 et 2015, Jean Haja était incontestablement, depuis quinze ans, le leader du groupe communiste à l'agglomération d'Hénin-Carvin où il a su gagner le respect de tous.

Comme Yves Coquelle avant lui, Jean Haja était un lutteur acharné : toujours aux côtés des salariés du territoire, il était aux portes de chaque entreprise en difficulté, réunissait régulièrement les syndicalistes de notre secteur qu'il connaissait tous.

Au printemps dernier, c'est Jean Haja qui a organisé le combat contre la Taxe sur l'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) mise en place par l'agglo. Il était également à la pointe du combat contre le pôle métropolitain.

Très estimé des habitants de Rouvroy pour son énergie, sa pugnacité, son charisme, Jean Haja avait été réélu sans opposition aux municipales de 2008 et de 2014. Il avait une véritable vision pour sa ville de Rouvroy qu'il a su développer, avec l'aide d'une équipe d'adjoints efficaces comme Valérie Cuvillier, sa première adjointe, ou Roger Bastien, son adjoint aux finances.

Jean Haja a donc choisi de démissionner pour se consacrer à un combat plus personnel, contre la maladie, entouré de sa famille.

Au nom de la section d'Hénin-Beaumont du Parti communiste et en mon nom personnel, je voudrais témoigner à Jean Haja toute notre affection et notre soutien sans faille pour qu'il se rétablisse au plus vite.

Pour tous les communistes, Jean Haja est un modèle de rigueur intellectuelle, de courage politique et de combativité. Sa démission nous touche, mais n'entame pas notre détermination à poursuivre le combat pour que les habitants de notre territoire soient respectés.

Je n'ai aucun doute sur le fait que les Rouvroysiens accorderont leur confiance, lors des prochaines élections municipales, à celles et ceux qui reprendront le flambeau de Jean Haja. 

Commenter cet article