Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

Candidature d'Emmanuel Macron : Réaction d'Olivier Dartigolles

En déclarant sa candidature à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, cet enfant gâté du patronat, du quinquennat et des médias, aimerait incarner, contre le statut quo, un avenir de progrès. Mais Emmanuel Macron n'est pas un perdreau de l'année. Il a été, comme conseiller du candidat Hollande puis secrétaire général de l'Elysée et ministre de l’Économie, l'un des piliers des politiques désastreuses menées depuis le printemps 2012. Il n'a pas uniquement "vu de l'intérieur" le système. Il est un acteur de ce système et le restera pour, lors de la prochaine présidentielle, défendre les intérêts d'une classe, d'un camp et d'un clan.

Des premières trahisons du quinquennat à la loi El Khomri, du CICE à la loi qui porte son nom, Emmanuel Macron a déjà des états de services qui en disent long sur la nature de son projet politique. Il parle "d'émancipation des personnes et de la société" après avoir tant œuvré à la précarité généralisée. Il veut "protéger les plus faibles" après avoir contribué à l'explosion des inégalités et du chômage. Il parle d'enjeux écologistes et énergétiques après avoir sacrifié le service ferroviaire public pour des les "bus Macron". Il parle des jeunes après leur avoir taillé un beau costard...

Macron, avec d'autres, prennent place dans le paysage présidentiel pour dévoyer les aspirations populaires au changement. Que les forces de gauche, de l'écologie, du progrès social et démocratique, alternatives à l'austérité, au libéralisme et au quinquennat Hollande, se rassemblent enfin sur l'essentiel. Qu'elles convergent vite pour reconstruire une espérance collective pour la France et la gauche.

Olivier Dartigolles,
Porte-parole du PCF
Conseiller municipal de Pau

Commenter cet article

désirdechangement 26/02/2017 13:38

Au-delà de ce que vous pointez du doigt (qui est juste et que M.Bayrou avait lui-même souligné)il y a le fait pour le moins gênant que M.Macron n'a pas le niveau pour pouvoir bien gouverner la France dans les années à venir.Si l'on suit ces gens qui ont une très haute idée d'eux-mêmes (alors qu'en fait la trace qu'ils laissent dans la mémoire collective est insignifiante)il n'y a pas de problème dans les hôpitaux,dans les campagnes,dans la police,dans l'enseignement (y compris supérieur),dans la jeunesse.Tous les enjeux majeurs qui nous occuperont demain,qui mobilisent pourtant déjà la réflexion,l'énergie,l'intelligence de très nombreux Français sont tout simplement passés sous silence,oubliés,escamotés.C'est la raison pour laquelle ces "responsables" amusent les électeurs depuis déjà assez longtemps.Non seulement les problèmes ne sont jamais pensés mais en plus de cela les préconisations ne peuvent que faire empirer la situation.Un exemple:l'idée absurde consistant à ne plus faire peser les prélèvements sociaux sur les revenus du travail mais sur la fiscalité (directe & indirecte).Le démantèlement de la Sécurité sociale (à laquelle pourtant même la droite s'est ralliée),envisagé à terme inévitablement est d'une stupidité sans nom.Ces "responsables" politiques dont la légitimité ne repose même pas sur le suffrage universel sont d'un niveau tellement affligeant qu'ils portent atteinte à la dignité du peuple français.C’est une source de désespoir.Nous devons renouer avec la politique en nous appuyant sur des leaders dignes de ce nom,à la hauteur des enjeux,des évènements,des défis.Yannick Jadot,Benoït Hamon,Jean-Luc Mélenchon ont le niveau pour faire face à une situation difficile pour la France :de nombreux problèmes trouvent des solutions,les vrais enjeux sont dits et pensés.Des millions et des millions de Français vous soutiennent.Nous pouvons changer le cours des choses.