Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Une victoire pour la laïcité : la crèche de Noël installée en mairie d'Hénin-Beaumont en 2015 annulée par le Tribunal Administratif de Lille
Une victoire pour la laïcité : la crèche de Noël installée en mairie d'Hénin-Beaumont en 2015 annulée par le Tribunal Administratif de Lille
Une victoire pour la laïcité : la crèche de Noël installée en mairie d'Hénin-Beaumont en 2015 annulée par le Tribunal Administratif de Lille
Une victoire pour la laïcité : la crèche de Noël installée en mairie d'Hénin-Beaumont en 2015 annulée par le Tribunal Administratif de Lille

Je me réjouis de la décision du Tribunal Administratif de Lille d'annuler l'installation de la crèche de Noël en mairie d'Hénin-Beaumont à la suite du recours que j'avais intenté en décembre 2015.

Cette décision est conforme à l'avis du 9 novembre 2016 du Conseil d'Etat sur l'installation des crèches de Noël dans l'espace public. 

Se fondant sur l'article 28 de la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905, le Conseil d'Etat avait rappelé l'interdiction de principe de l'apposition d'emblèmes religieux dans les bâtiments publics, mais concédé que les crèches de Noël présentant un caractère mi-profane, mi-sacré, elles pouvaient être tolérées dans l'espace public dans un cadre festif et folkorique et sans intention prosélyte.

Le Conseil d'Etat distinguait clairement les bâtiments publics, sièges d'une collectivité territoriale, et l'espace public et affirmait la nécessité d'une tradition locale pour qu'une crèche soit tolérée sur l'espace public.

A Hénin-Beaumont, l'année dernière, la crèche de Noël était située à l'intérieur de l'hôtel de ville, siège de la municipalité. Elle aurait pu être installée, comme cette année, sur le marché de Noël. La municipalité avait fait un choix contraire, et par ailleurs, aucune tradition locale ne justifiait l'édification d'une crèche en mairie. 

La décision du Tribunal Administratif de Lille est donc logique, parfaitement conforme au droit et s'inscrit dans la droite ligne de la décision récente du Conseil d'Etat.

L'adjoint Bruno Bilde annonce déjà faire appel. J'attends cet appel avec la plus grande sérénité...

Personne n'est dupe et les réactions des sympathisants frontistes qui m'injurient sur les réseaux sociaux le démontrent avec une évidente clarté : Steeve Briois, pas plus que Robert Ménard, n'a jamais eu l'intention de "ravir les enfants et leurs parents" en édifiant cette crèche. Cette crèche de Noël installée en mairie d'Hénin-Beaumont avait d'abord pour but de revendiquer les "racines chrétiennes de la France" qui seraient menacées par "le grand remplacement arabo-musulman". En ce sens, l'installation de cette crèche de Noël relevait moins des festivités de Noël que d'une revendication politique de l'extrême droite nationaliste et identitaire.

Commenter cet article