Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos Hénin-Beaumont sous le FN

Archives

Publié par David NOËL

12 jours avant la cérémonie des voeux du maire à Hénin-Beaumont, il n'y a plus de place pour les élus de l'opposition !

Comme l'année dernière, les voeux du maire à la population auront lieu le dernier dimanche du mois de janvier, à l'Espace Mitterrand. Cette année, les voeux tomberont donc le 29 janvier.

La grande salle de l'Espace Mitterrand peut accueillir plus de 900 places assises.

Evidemment, un certain nombre de places sont réservées aux élus du conseil municipal, aux maires, parlementaires, conseillers départementaux ou régionaux qui ont annoncé leur venue ainsi qu'aux invités d'honneur. Marine Le Pen a annoncé sa venue. De fait, depuis l'élection de Steeve Briois, les voeux du maire se sont transformés en meeting du FN, payé par les contribuables...

Il y a quelques jours, Bruno Bilde a demandé à Eugène Binaisse combien d'élus du groupe d'opposition seront présents à la cérémonie pour les réservations de chaises. Etant six élus, ce n'est pas les six chaises (sur quelque 930 chaises) qui nous sont réservées qui vont poser un problème particulier au service des relations publiques qui gère le plan de salle. 

Eugène Binaisse n'a donc pas répondu à la question nulle et non avenue de Bruno Bilde. Le Conseil municipal compte 35 élus, le service des relations publiques doit installer 35 chaises dans la salle pour les conseillers municipaux, dont 6 pour les 6 élus d'opposition qui sont libres d'assister à la cérémonie ou de la boycotter s'ils le souhaitent sans être fliqués par Bruno Bilde. Auquel cas, il y aura effectivement une ou plusieurs places vides parmi les places réservées. C'est fait exprès ! Où est le problème ?

Vexé de ne pas avoir de réponse, Bruno Bilde a donc décrété, dans un mail adressé à Eugène Binaisse le 17 janvier dernier que les élus d'opposition n'auraient pas de place aux voeux du maire.

Au nom du groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont, Eugène Binaisse s'est évidemment indigné des méthodes de Bruno Bilde et a répondu à l'adjoint d'extrême droite : "Il est protocolairement normal que vous réserviez automatiquement 6 places pour les élus du groupe non majoritaire. Le service dédié ne devrait même pas se poser la question. C'est une autre chose que de demander qui sera là (question à laquelle nous ne répondrons pas)."

Aux dernières nouvelles, Bruno Bilde maintient sa position et refuse de laisser la moindre place aux conseillers municipaux d'opposition en prétendant que le service des relations publiques ne peut plus modifier le plan de salle et qu'il n'a prévu aucune place pour les conseillers municipaux d'opposition...

La vie dans une ville FN est décidément surréaliste ! 

Commenter cet article