Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

La Cour d'appel de Paris confirme ma relaxe : Steeve Briois et Bruno Bilde déboutés

La Cour d'Appel de Paris devait rendre ce jeudi 9 mars sa décision dans l'affaire qui m'opposait à Steeve Briois et Bruno Bilde. Dans un communiqué de presse publié sur mon blog en mars 2015 et adressé à plusieurs médias dont l'Humanité qui l'avait mis en ligne sur son site, j'avais appelé à la démission du maire d'Hénin-Beaumont, mandataire financier du micro-parti Jeanne qui est dans le viseur de la justice, ainsi que de Bruno Bilde, son adjoint, dont le nom avait été cité dans l'affaire des assistants parlementaires européens du FN. Se sentant diffamés, Steeve Briois et Bruno Bilde avaient tous deux porté plainte contre moi.
En juillet 2016, la XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris les avait déboutés de leurs demandes et m'avait relaxé, jugeant que je n'avais pas dépassé les limites de la polémique politique, en reprenant des informations parues dans la presse.
Steeve Briois et Bruno Bilde avaient fait appel de cette décision. Leur acharnement judiciaire vise à faire taire les opposants par la pression financière d'un procès. Il s'agit également, pour le FN, d'effrayer les employés municipaux, les journalistes et les responsables associatifs et de les dissuader d'émettre la moindre critique sur le FN qui pourrait immédiatement les amener devant un tribunal.
En janvier dernier, j'ai expliqué devant la Cour d'appel de Paris qu'il me semblait légitime, en tant qu'élu d'opposition, de citer des articles de Mediapart, de Libération et du Monde sur les affaires du FN et de demander la démission de mes adversaires politiques.
La Cour d'Appel de Paris a donc rendu sa décision ce jeudi 9 mars et confirme le jugement de relaxe rendu en première instance. Steeve Briois et Bruno Bilde sont déboutés de leurs demandes.
Je me félicite de cette décision de justice, qui malheureusement, ne devrait pas faire cesser le véritable harcèlement judiciaire dont je suis l'objet depuis plusieurs années de la part de l'extrême droite.

Commenter cet article