Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Pour la deuxième année consécutive, l'équipe municipale FN refuse de célébrer le premier mai
Pour la deuxième année consécutive, l'équipe municipale FN refuse de célébrer le premier mai

Honte à eux  ! Pour la deuxième année consécutive, l'équipe municipale FN de Steeve Briois a refusé de célébrer la Fête du Travail à Hénin-Beaumont et de recevoir les organisations syndicales.

En 2016, dans un courrier adressé aux organisations syndicales, Steeve Briois avait prétexté la mystérieuse absence d'une organisation syndicale (laquelle ?) pour décréter qu'il ne recevrait pas les syndicats qu'il invitait à se rapprocher de Doriane Vivard, en charge du service des relations publiques, pour célébrer le premier mai un autre jour que le premier mai.

Devant la levée de boucliers des organisations syndicales, qui avait apporté quand même leurs cahiers de doléances devant les portes closes de la mairie, Steeve Briois a tout simplement annulé le premier mai cette année.

Les syndicats de la ville, qui auraient eu bien des choses à dire sur les méthodes de management autoritaires de l'équipe frontiste, les pressions subies par le personnel, les agents suspendus ou révoqués... n'ont, cette année, reçu aucun courrier.

Il faut dire que le nouveau président par intérim du FN était trop occupé à fêter Jeanne d'Arc à Paris pour recevoir les représentants des travailleurs...

Faute de réception communale, Franck Mayeux et ses collègues du syndicat FO sont allés déposer une gerbe de fleurs au monument aux victimes du travail du cimetière centre où ils ont lu leurs revendications. 

Ce mépris affiché pour les organisations syndicales est tout simplement confondant. Le PCF d'Hénin-Beaumont le condamne avec vigueur et apporte son soutien aux syndicats de la ville.

Commenter cet article