Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail
Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail
Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail
Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail
Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail
Braderie du centre-ville : pour leur rentrée politique, les militants communistes héninois mobilisent contre la loi Travail

C'était la rentrée politique des communistes d'Hénin-Beaumont, hier, sur la braderie du centre-ville et de la gare. Comme nos camarades de Montigny-en-Gohelle samedi et comme nos camarades de Carvin ce dimanche en même temps que nous, nous tenions un stand sur la braderie et nous avons distribué plusieurs centaines d'exemplaires de la lettre des parlementaires communistes contre la loi Travail. La plupart des passants approuvaient notre discours.

Pour cause d'état d'urgence, le périmètre de la braderie avait été réduit, les accès grillagés et entravés par des blocs de béton et des vigiles patrouillaient sur la braderie, en plus de la police nationale et des policiers municipaux.

Incontestablement, il y a eu moins de monde sur la braderie que sur les dernières éditions : moins de rues, moins d'exposants, des étals plus clairsemés et des badauds moins nombreux que d'habitude.

Les associations regroupées place Jean Jaurès et place Carnot pour les clubs sportifs étaient néanmoins satisfaits de cette braderie qui est l'occasion pour eux de présenter leurs activités et d'attirer de nouveaux adhérents. Je suis allé saluer Dorothée Fizazi et toute l'équipe du Secours Populaire, à pied d'oeuvre non loin de la mairie. Bravo à eux !

Plusieurs élus et camarades des sections voisines sont venus nous saluer, à l'instar de Frédéric Grandsart et Grégory Glorian, tous deux adjoints au maire à Rouvroy. Hervé Poly, secrétaire de la Fédération, accompagné de Cathy Apourceau-Poly est resté un moment sur notre stand, tout comme Bernard Czerwinski, maire de Drocourt.

Nos amis de l'opposition républicaine tenaient aussi des stands et sont venus nous saluer. Eugène Binaisse est ainsi venu faire un tour sur notre stand. Près de la gare, Stéphane Filipovitch, Dounyazad Madjidi et les militant socialistes distribuaient un tract de rentrée. Près du Café de la Paix, les insoumis distribuaient des flyers annonçant leur manifestation du 23 septembre. Plus loin, rue Elie Gruyelle, Marine Tondelier et les militants d'EELV avaient organisé un jeu concours humoristique "Vis ma vie dans une ville FN".

Marine Le Pen nous a soigneusement évités. Il y avait moins de monde que d'habitude autour de la "député-selfie" qui a prononcé son discours haineux habituel, accompagnée de Bruno Bilde, qui paradait dans son nouveau smoking. On ne sait toujours pas quand Marine Le Pen daignera se rendre chez le juge... 

Un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés à mes côtés tout au long de la journée, Charles, Daniel, Aymeric, Jean-Claude, Yves, Jean, Marie-Claude et Olivier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article