Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Tout est normal à Hénin-Beaumont...
Tout est normal à Hénin-Beaumont...

Voilà le type de commentaires que l'on trouve sur la page facebook officielle de la ville d'Hénin-Beaumont : la dénommée Valérie Watterlot estime que les élus d'opposition sont des "bouffons" de relayer les protestations des syndicats de la ville d'Hénin-Beaumont après la suppression de la prime de NBI pour une centaine d'agents (suppression confirmée par un communiqué officiel de la municipalité). D'accord avec Valérie Watterlot, Serge Lengagne nous traite de "bobos" (?), de "tr*** du c**" et de "crapauds". Pour leur copain Yves Levêque, les élus d'opposition qui soutiennent les agents de la ville sont une "bande de nazes". Pour Olivier Goncalves, nous sommes des "gauchos de bouseux" et une "bande de mongols" qui "n'a su que voler les administrés" (?). Olivier Goncalves est manifestement favorable à ce qu'on lui baisse son salaire...

Ce ne sont pas les commentaires de la page facebook de Steeve Briois, ce sont ceux de la page facebook officielle de la ville d'Hénin-Beaumont, d'où tous les élus d'opposition ont été bannis et sont interdits de réponse. Le directeur de publication de ladite page, Christopher Szczurek, et le directeur de la communication de la ville, M. Ivan Jarte doivent apparemment trouver normal que des conseillers municipaux d'opposition ne puissent pas mettre de commentaires sur la page facebook de leur propre ville, mais qu'à la place, Valérie Watterlot, Serge Lengagne, Yves Levêque, Olivier Goncalves et tous leurs petits copains nous traitent de bouseux, de mongols et de trous du cul parce qu'on a l'audace de soutenir les revendications salariales des agents de la ville...

En tout cas, nous transmettons ces captures d'écran aux syndicats des territoriaux d'Hénin-Beaumont qui apprécieront ce que les militants Front national pensent de leurs revendications salariales...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article