Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

C'est la Voix du Nord de ce matin qui le révèle : à Hénin-Beaumont, Steeve Briois, plus soucieux des voix des parents d'élèves que de la défense du service public, aurait convoqué les ATSEM à une réunion en présence de leurs chefs de service et leur aurait remis un "arrêté de désignation rendant leur présence obligatoire".

Cités dans la Voix du Nord, les syndicats FO et SUD s'interrogent - à juste titre - sur la légalité de la mesure et évoquent des pressions sur les agents, les élus et chefs de service ayant, d'après les syndicats, "joué sur la conscience professionnelle et la corde sensible des enfants".

Ces méthodes du FN, si elles sont avérées, montrent bien le vrai visage antisocial de ce parti d'extrême droite.

Il y a quelques minutes, Steeve Briois, qui ne supporte décidément pas qu'on évoque le climat qu'il a instauré en mairie d'Hénin-Beaumont, a annoncé dans un communiqué officiel diffusé sur le site de la mairie, qu'il porterait plainte contre Christophe Le Couteux, le journaliste de la Voix du Nord qui a écrit l'article que nous mettons en lien sur notre blog.

Steeve Briois va devoir arrêter à un moment de porter plainte à tout bout de champ contre tous ceux qui évoquent le malaise en mairie d'Hénin-Beaumont et citent ce qu'en disent les organisations syndicales.

Pour cette raison, Steeve Briois et Bruno Bilde, rejoints par le DGS Laurent Morel, ont déjà porté plainte contre Marine Tondelier qui a consacré un livre aux méthodes du FN. Laurent Morel a également porté plainte contre moi pour avoir osé voté contre sa demande de protection fonctionnelle et expliqué pourquoi. C'est aujourd'hui une nouvelle plainte qui est annoncée dans un communiqué officiel de la ville contre un journaliste de la Voix du Nord coupable d'avoir donné la parole aux militants de FO et de SUD Territoriaux. Il y a manifestement un malaise en mairie d'Hénin-Beaumont provoqué par les méthodes autoritaires et antisociales du FN ; ce malaise grandissant ne disparaîtra pas à coups de procès en diffamation payés par le contribuable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article