Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Homophobie, quand tu nous tiens...
Homophobie, quand tu nous tiens...

Lors du conseil municipal de ce vendredi, à l'occasion d'une délibération anodine sur la vente de tickets pour des baptêmes de l'air en hélicoptères lors de l'opération "Beaumont en fête", la majorité FN a taxé les membres du groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont d'"homophobie" ! Rien que ça...

La raison de ce courroux du FN ? Un commentaire - pas forcément inspiré - de mon collègue Geoffrey Gorillot posté il y a trois ans sur une photo de Steeve Briois prenant l'envol en hélicoptère avec Florian Philippot (à l'époque où Florian Philippot était encore le porte-parole médiatique du FN, mais ça, c'était avant...). Mon collègue Geoffrey Gorillot aurait écrit "Steeve Briois et Florian Philippot s'envoient en l'air". Rien d'homophobe dans ce trait d'esprit. Moi-même, j'utilise régulièrement cette photo de Steeve Briois et Florian Philippot en paraphrasant une célèbre réplique d'Audiard...

Lors du conseil municipal, Steeve Briois et Bruno Bilde nous ont donc qualifiés d'"homophobes" !

C'est l'hôpital qui se moque de la charité. Nous ne sommes évidemment pas homophobes ! Par contre, nous invitons Steeve Briois à balayer devant sa porte : la veille du conseil municipal, un vote important a eu lieu au parlement européen de Strasbourg sur l'interdiction des thérapies de conversion, c'est-à-dire de thérapies psychiatriques qui ont pour objectif qu'une personne homosexuelle change son orientation sexuelle.

Les députés européens ont adopté à une très large majorité l'amendement sur l'interdiction des thérapies de conversion... contre lequel les députés FN ont voté contre. Sur le compte-rendu de séance, on peut relever les noms de tous les eurodéputés FN qui ont refusé l'interdiction des thérapies de conversion : parmi eux, Nicolas Bay, Jean-François Jalkh, Mylène Troszczynski, Sylvie Goddyn ou encore Dominique Bilde (la mère de Bruno Bilde)... 

Le nom de Steeve Briois manque à l'appel... pour la bonne et simple raison que le 1er mars, Steeve Briois n'était pas au parlement européen, mais à Hénin-Beaumont pour préparer le conseil municipal du lendemain.

Tous les élus de son groupe ayant voté contre l'interdiction des thérapies de conversion, on attend avec impatience le communiqué de Steeve Briois condamnant l'homophobie du groupe d'extrême droite dont il est membre au parlement européen... 

En attendant, n'hésitez pas à signer la pétition pour l'interdiction des thérapies de conversion en France en cliquant sur le lien ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article