Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Macron sur TF1 : "Merci à ceux qui n'ont rien..."

Une heure d’interview dans une salle de classe, pour expliquer aux Français, sur un ton professoral et condescendant, qu’il ne changerait rien à sa politique. Telle est la seule leçon à retenir de l’interview présidentielle.

Macron assume : il confirme qu’il est bien le président des riches et persiste dans son analyse de la société qui se divise entre « les premiers de cordée et les autres ».

Conséquence directe : il ne voit ni n’entend rien des mouvements sociaux en cours, ni des cheminot-e-s, ni des étudiant-es, ni des personnels hospitaliers, ni des retraité-es, ni des salarié-es de la fonction publique.

Il passe son temps à enchaîner mensonges ou déclarations vertueuses d’intention que sa politique dément chaque jour.

"Merci pour les efforts consentis", dit-il à ceux qui n'ont rien... Le mépris, encore le mépris.

Pierre Laurent,
Secrétaire national du PCF,
Sénateur de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hellwich Patrick 14/04/2018 20:43

Macron veut faire la guerre pour tenter d'eclipser les mouvements sociaux en France...une volonté de faire de la communication au risque de s'engager sur la route de l'engrenage militaire.

Mais que disent les fameux experts, les medias et commentateurs de tous poils ?

Ils sont tous le doigts sur la couture à l'unisson du discours gouvernemental. Lobotisés ? Certes pas, mais sont bien des agents de diffusion de Fake News.

Les preuves de l'utilisations des armes chimiques en Syrie sont tellement évidentes que on a le droit de se passer de l'accord de l'ONU et intervenir sur la politique d'un pays souverain tout comme pour Erdovan chassant les kurdes d'Afrin en Syrie sans que personne ne s'émeuve.

Mais M. Macron vient d'acceuillir à bras ouvert Mohammed Ben Salmanequi qui selon France Info :

"Depuis le début de la guerre contre les rebelles houthistes au Yémen, en 2015, l’Arabie saoudite aurait déployé 150 000 militaires et une centaine d’avions de combat dans le pays. L’intervention de la coalition militaire, menée par Riyad, a déjà fait plus de 10 000 morts et 50 000 blessés. (France info TV https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/yemen/reformateur-autoritaire-flambeur-mohammed-ben-salmane-le-prince-saoudien-aux-multiples-visages_2698686.html)", va t'il envoyer les forces françaises ?

Mais peut-être que les morts yéménites ont moins de valeur que ceux de la Syrie.Il faut croire que recevoir des sanguinaires comme à une certaine époque Khadafi est un mal français.

N'empèche si Macron a voulu faire de la comm. combien nous a couté cette intervention militaire française sur des cibles qui n'en étaient pas ?