Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La preuve par les cantines

Débat sur les tarifs de la restauration scolaire, ce vendredi, au conseil municipal d'Hénin-Beaumont.
L'adjointe FN-RN Maryse Poulain explique que les tarifs restent inchangés sauf pour ce qui est des repas réservés et annulés à la dernière minute sans justificatif et pour les repas réservés à la dernière minute, afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.
Au nom du groupe Agissons unis pour Hénin-Beaumont, Marine Tondelier est intervenue pour se féliciter de la part importante de repas bios, mais a plaidé pour ne pas sanctionner financièrement des travailleurs - des caissières, des ouvriers postés - obligés de mettre leur enfant à la cantine parce que leur emploi du temps a changé à la dernière minute.
Mon collègue Geoffrey Gorillot, dont les enfants mangent à la cantine, a fait remarquer que de nombreuses familles se plaignent de la qualité des repas depuis le changement de prestataire.

La remarque n'a pas plu à Steeve Briois qui s'est lancé dans une violente diatribe contre la "démagogie" de Geoffrey Gorillot accusé de ne pas vanter la qualité des menus bios auprès des parents qu'il rencontre et d'encourager les récriminations des enfants qui se plaindraient de ne pas manger de steaks frites tous les jours à la cantine ! Steeve Briois a mentionné qu'une place serait faite dans la délibération par le DGS Laurent Morel pour les parents ayant dû faire face à une contrainte de dernière minute justifiée. Puis le maire FN-RN s'est lancé dans une autocongratulation de son action municipale en faveur du bio à la cantine, égratignant au passages les cantines et les tarifs des villes voisines tout en critiquant à nouveau notre démagogie.
A la fin de son discours, Steeve Briois a déclaré qu'il fallait passer au vote.

Ma collègue Marine Tondelier a voulu demander si son amendement avait donc été retenu comme elle avait cru le comprendre, mais Steeve Briois lui a coupé le micro et a commencé à compter les votes sans jamais répondre à nos questions sur le fait de savoir si notre amendement était intégré dans la délibération mise au vote.
La moindre des choses aurait été de donner lecture de l'ajout inséré, si insertion il y avait, et au final, nous aurions pu voter pour cette délibération.
Mais alors que nous n'avions pas voté et que nous continuions à lui demander de nous répondre, Steeve Briois a annoncé que le vote était terminé et qu'il passait à la délibération suivante !

Tout bonnement incroyable !

On comprend mieux pourquoi Steeve Briois ne met plus à l'ordre du jour du conseil le compte-rendu de la séance précédente, au prétexte qu'il est publié sur le site de la ville et que nous avons la possibilité de déposer un recours auprès du Tribunal Administratif.
Immature, mesquin et haineux, le maire d'extrême droite nous fait des crises d'autorité puériles et fait voter ses élus en force sans nous laisser voter sur un texte dont on ne connaît pas le contenu exact.

Je souhaite bon courage aux fonctionnaires chargés de rédiger le compte-rendu du conseil municipal qui commettront un faux en écriture s'ils osent écrire que cette délibération a été adoptée.
Elle ne l'a pas été puisqu'à aucun moment, on ne nous a expliqué sur quel texte on votait !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article