Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Immeuble de verre de la rue Pasteur : Nicolas Moreaux et Bruno Bilde sont deux gros menteurs...

Lors du conseil municipal de ce vendredi matin, les élus du groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont se sont interrogés sur la stratégie de la ville en matière de ventes de terrains, de préemptions et d'acquisitions foncières.
La question n'a pas plu à l'extrême droite qui nous a accusés d'être incompétents, de ne pas maîtriser les dossiers, de ne rien comprendre à leur merveilleuse stratégie de revitalisation commerciale du centre-ville... bref, le refrain habituel !
L'adjoint d'extrême droite Nicolas Moreaux, dans la foulée, a accusé Eugène Binaisse d'avoir bradé le patrimoine sous son mandat en vendant l'immeuble de verre de la rue Pasteur qui appartient aujourd'hui à la CAHC et qui est occupé par le Secours Populaire.
Sauf qu'Eugène Binaisse n'a jamais vendu cet immeuble... qui n'appartenait pas à la ville !
Avec l'aplomb et la mauvaise foi qui le caractérisent, Bruno Bilde a volé au secours de son complice pris en flagrant délit de bobard et a alors rétorqué que si ce n'était pas Eugène Binaisse qui avait vendu cet immeuble, c'était peut-être Gérard Dalongeville et moi !

Faut-il le préciser ? Je n'ai bien évidemment jamais voté la vente de cet immeuble, comme tous les compte-rendus de conseil municipal de la période 2008-2009 peuvent en attester... Bruno Bilde est un mythomane qui ne sait faire que mentir.

Bruno Bilde est manifestement obsédé par mes rapports avec Gérard Dalongeville ; ils étaient simples : durant mon premier mandat d'élu municipal, obtenu dans le cadre d'un front républicain, je n'ai pas pu travailler plus de six mois. Gérard Dalongeville m'a exclu du bureau municipal (en septembre 2008) et démis de mes fonctions d'adjoint à la culture, qui défendait l'Escapade et le cinéma Espace Lumière (en avril 2009), pour "opposition systématique" à sa gestion.

Bruno Bilde, lui, est un des dirigeants d'un parti d'extrême droite qui est mis en examen dans des affaires de financement électoral suspect et d'emplois fictifs, dont la présidente est mise en examen, dont le trésorier est mis en examen... Le jour où Marine Le Pen démettra Bruno Bilde de ses fonctions pour "opposition systématique", le député de Liévin sera peut-être plus crédible...  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article