Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La tribune de l'opposition une nouvelle fois censurée sur la page facebook municipale

La tribune du groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont à paraître début janvier a une nouvelle fois été censurée sur la page facebook de la ville d'Hénin-Beaumont. Nous la reproduisons ci-dessous sur notre blog et sur nos pages facebook.

Zéro pointé

Nommé directeur de campagne pour les élections européennes, Steeve Briois ne devrait pas se représenter comme député européen en mai prochain. Il avait été élu en mai 2014. Penchons-nous donc un peu sur le bilan de Steeve Briois comme député européen. Qu’est-ce qu’il a fait, pendant ses cinq ans au parlement de Strasbourg, pour Hénin-Beaumont ? Quelles subventions européennes est-il allé chercher ? Rien. Nada.
Il a enlevé les drapeaux européens du rond-point de l’Europe, il a aussi remis la médaille de la ville d’Hénin-Beaumont à des députés d’extrême droite flamand et polonais et posé des questions en séance plénière du parlement sur l’immigration (sa marotte) mais pour le reste, le bilan de Steeve Briois au parlement de Strasbourg, c’est zéro pointé… contrairement à sa plantureuse indemnité de député européen de 7 000 euros par mois. L’Europe, ça paie…
Les prochaines élections européennes ont lieu le 26 mai 2019. Pensez-y au moment de mettre votre bulletin dans l’urne : le RN, ça ne sert décidément à rien !  

D. Noël, E. Binaisse, P. Dulongpont, S. Filipovitch, G. Gorillot et M. Tondelier agissonsunispourheninbeaumont@gmail.com

Christopher Szczurek, le directeur de publication du magazine municipal, justifie cette nouvelle censure dont le dictateur d'Hénin-Beaumont est coutumier par le code électoral qui interdirait les messages politiques dans les tribunes des bulletins municipaux durant les campagnes électorales. Les zéros pointés d'Hénin-Beaumont mentent une fois de plus. Ce n'est pas nous qui le disons, mais le portail officiel des collectivités locales :  

"Par ailleurs, les propos tenus dans l’espace réservé aux conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale, prévu par l’article L. 2121-27-1 du CGCT, ne doivent pas répondre à des fins de propagande électorale. Le Conseil d’Etat a jugé récemment que, le maire n’ayant aucun droit de contrôle sur leur contenu, si ce dernier a un caractère de propagande électorale et s’il peut être analysé comme une dépense électorale, il ne constitue pas néanmoins un don prohibé de la collectivité (CE, 7 mai 2012, El. cant. de Saint-Cloud, n°353536 ). En outre, rien ne permet au maire de s'opposer à la publication d'articles dans la tribune libre, quand bien même ils seraient assimilables à de la propagande électorale, les dispositions des articles L. 52-1 et L 52-8 du code électoral n'ayant en effet pas pour objet de restreindre le droit des conseillers municipaux d'opposition."

https://www.collectivites-locales.gouv.fr/communication-maire-periode-pre-electorale-0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article