Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Va-t-il falloir imputer le coût du banquet du Temps de Vivre au compte de campagne de Steeve Briois ?
Va-t-il falloir imputer le coût du banquet du Temps de Vivre au compte de campagne de Steeve Briois ?

Marie-Christine Duriez, la présidente du Temps de Vivre depuis 2016, qui est par ailleurs conseillère régionale RN depuis 2015, a semble-t-il décidé de politiser l'association de seniors.

En 2016, lors de son élection à la tête de l'association, j'avais souligné qu'être engagé en politique et parallèlement dans le milieu associatif n'étaient pas a priori contradictoires, à condition de ne pas utiliser son association au profit de son parti politique. Dans un article paru sur ce blog, je dénonçais le "deux poids-deux mesures" des élus FN d'Hénin-Beaumont qui hurlaient à la politisation d'associations dans lesquelles on retrouvait des militants de gauche tout en défendant bec et ongles Marie-Christine Duriez.

Depuis, Marie-Christine Duriez ne se cache même plus... Mon article sur la visite du Temps de Vivre à l'Assemblée nationale avec Marine Le Pen et la photo avec des adhérents de l'association en compagnie de deux autres députés d'extrême droite n'a visiblement pas plu à la présidente RN de l'association héninoise, qui est par ailleurs la propre mère du maire Steeve Briois.

Hier, à l'occasion du banquet organisé par le Temps de Vivre pour le 14 juillet, ma collègue Marine Tondelier, venue pour saluer les bénévoles de l'association et les convives s'est vue interdire l'accès de la salle municipale, par Mme Duriez, qui confond visiblement l'association de seniors qu'elle préside avec une section locale du RN.

Marine Tondelier reviendra elle-même sur cette affaire affligeante, mais je me dois de réagir parce qu'un des motifs avancés par Mme Duriez pour lui interdire de rentrer était l'article que j'avais publié sur mon blog. En empêchant Marine Tondelier de venir saluer les convives du repas du Temps de Vivre dont Marine Le Pen était l'invitée d'honneur, Marie-Christine Duriez prouve que j'avais raison et que j'étais même en-dessous de la vérité... 

Mme Duriez a asséné qu'au Temps de Vivre, on ne fait "pas de politique". Prière de ne pas rire. Si on ne fait "pas de politique", pourquoi les élus RN étaient-ils présents ? Pourquoi ont-ils fait le tour des tables, serré les mains à tout va, poussé la chansonnette comme on le voit sur les photos parues sur la page facebook de la ville ?

De deux choses l'une, ou TOUS les élus municipaux peuvent se rendre dans une salle municipale saluer les convives et les bénévoles d'une association subventionnée par la municipalité, ou la présence de TOUS les élus est interdite. Mais alors, l'interdiction, qui serait illégale, doit figurer noir sur blanc quelque part.

Il est proprement aberrant d'autoriser la présence des élus de la majorité qui viennent serrer des mains, faire des photos, en d'autres termes, se montrer et faire de la politique et de refuser la présence des élus d'opposition parce que serrer des mains, c'est "faire de la politique".

D'ailleurs, du temps où il était dans l'opposition, Steeve Briois et son équipe réservaient des tables à tous les banquets sans que personne n'y trouve rien à redire...

Si Mme Duriez persiste à n'autoriser que les élus RN dans les banquets du Temps de Vivre, il va bientôt falloir imputer le coût du banquet sur le compte de campagne de Steeve Briois...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article