Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Il y avait cérémonie des voeux du maire à la population dimanche dernier à l'Espace Mitterrand. Je me suis bien gardé d'y mettre les pieds...

Avec raison, semble-t-il... L'anecdote m'a été rapportée par un journaliste présent sur place : à l'entrée de la salle, des policiers municipaux ; soudain, un talkie-walkie grésille. C'est un élu RN qui donne des consignes aux policiers municipaux : "Surtout, si vous voyez les élus d'opposition, vous nous prévenez tout de suite !"
Stupéfaction de la personne qui m'a rapporté la scène...

Que dire ?
D'abord, qu'un policier municipal qui obéit à un tel ordre, qui n'envoie pas aussitôt balader son interlocuteur, devrait réviser son manuel de déontologie. Un policier municipal salarié par la commune, n'a pas à se comporter en vulgaire vigile de service d'ordre partisan.

Quelques minutes plus tard, donc, ma collègue Marine Tondelier arrive à l'entrée de la salle et là... trois personnes du staff de Steeve Briois encadrent ma collègue du groupe d'opposition pour la filmer.
L'année dernière, c'est mon collègue Geoffrey Gorillot qui avait ainsi été filmé en train d'éviter de serrer la main à un maire odieux et à la députée d'extrême droite. 
Quelques jours plus tard, une vidéo le montrant éviter M. Briois et Mme Le Pen était mise en ligne sur la page facebook de Steeve Briois, agrémentée de commentaires présentant Geoffrey Gorillot comme un malotru.

Marine Tondelier a donc salué avec un grand sourire le duo Briois-Bilde, qui devaient rager que leur piège puéril n'ait pas fonctionné...

Et là, on ne sait plus quoi dire... 
Qu'avons-nous fait, Héninois et Beaumontois, pour devoir supporter des élus aussi ridiculement abjects ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article