Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Plusieurs métropoles ont déjà décidé la mise en place exceptionnelle de la gratuité des transports publics pendant la période de confinement. Les communistes appellent l’ensemble des autorités organisatrices de transport à mettre en place cette mesure au plus vite.

Seuls les salariés des secteurs indispensables (soignants, commerces alimentaires, nettoyage, collecte des déchets, énergie...) utilisent les transports publics aujourd’hui. Ils sont plusieurs centaines de milliers chaque jour dans tout le pays, dont environ 500 000 en Ile-de-France.
Nous devons faciliter la vie de ces salarié-es qui prennent des risques pour tous leurs concitoyen-nes au quotidien, et accorder au plus vite la gratuité des transports. Cela permettra également de ne pas mobiliser tous les personnels de maintenance des appareils de paiement de titres de transports et d’éviter des manipulations de moyens de paiement.

Il y a urgence à prendre cette décision alors que le début du mois d’avril approche, et que nombre de salarié-es auront à acheter un abonnement mensuel.

Les autorités organisatrices de transport public doivent affronter de très fortes pertes de recettes, du fait de la suppression temporaire du versement transport et de la baisse massive du trafic. Le manque à gagner dépassera très probablement 1 milliard d’euros. Des financements devront être trouvés via le budget de l’Etat ou des recettes exceptionnelles comme la taxation des dividendes. A l’échelle de ces montants, le non-paiement pendant la période de confinement des salariés obligés d’utiliser les transports publics représentent des sommes très faibles.

Nombre de salarié.es sont chaque matin inquiets quand ils doivent se rendre au travail. La moindre des choses serait au moins de ne pas les faire payer pour qu’ils puissent s’y rendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article