Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Sécurité et tranquillité publique : l'échec de Steeve Briois, l'urgence à réorienter la politique de lutte contre l’insécurité

La sécurité et la tranquillité publique ont toujours été l’une des priorités d’Osons pour Hénin-Beaumont. Être en sécurité chez soi comme dans la rue est une demande légitime des habitants de notre ville ! C’est pourquoi nous voulons réorienter la politique de lutte contre l’insécurité autour de trois axes : PROXIMITÉ, PRÉVENTION, SANCTION pour une sécurité publique plus proche et plus efficace pour nos concitoyens.

La semaine dernière, 3 véhicules on été détruits après une tentative de vol du côté du boulevard du Maréchal-Juin. Puis 3 autres le lendemain, cette fois à la ZAC. Parce que nous ne réagissons pas à l’affect, nous préférons prendre le temps de la réflexion pour s’assurer de la véracité des informations qui circulent et de trouver les meilleures solutions.

Nous ne remercierons jamais assez les forces de secours et de police pleinement mobilisées pour nos concitoyens et qui ont empêché une maison à proximité de s’embraser.

Nous partageons l’effroi des victimes de ces violences qu’il ne faut surtout pas laisser seules (en cas de difficulté, n’hésitez pas à nous contacter en privé). Il n’y a pas que des dégâts « matériels », bien souvent ce sont des affaires personnelles à l’intérieur des véhicules, une paire de lunettes, les jouets des enfants, des papiers importants.

Déjà dans notre projet municipal, nous proposions de regarder la réalité en face, au-delà de quelques chiffres positifs choisis par le maire pour glorifier son bilan en trompe l’œil sur le sujet. Nous proposions notamment :

- La création d’un Observatoire local de la tranquillité publique : la réalisation d’un diagnostic relatif aux actes de délinquance et d’incivilité sur la commune par quartiers - et non par circonscription de police - est urgente. Cela permet d’adapter les moyens de prévention et de lutte par nos policiers.

- La mise en place de l’îlotage : cette technique permet de faire assurer, par une même équipe, la surveillance continue d’un quartier appelé ilot. Ces policiers finissent par être bien connus des habitants et ils se rendent compte plus facilement s’il se passe quelque chose d’anormal.

- Le rappel à l’ordre du maire : les responsables d’actes de délinquance ou d’incivilité devront effectuer des heures de réparation dans un service de la collectivité.

Dans l’euphorie du Conseil municipal d’installation, le maire a déclaré que « ceux qui voteront contre [les mesures proposées par la majorité] seront de facto du côté de la racaille ». Visiblement faire part de ses doutes sur une mesure du maire veut dire que vous êtes une racaille, pour faire simple. Force est de constater que nul ne dispose du monopole de la sécurité, et heureusement ! Mais l’absurdité de ses propos révèle surtout une méconnaissance grave de la réalité du terrain sur ce sujet … et de la racaille aussi dont on imagine qu’il n’a jamais été confronté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article