Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

C'est un scandale qui dure depuis plusieurs années et qui n'a pas l'air de choquer les habitants d'Hénin-Beaumont, qui ont réélu en mars leur maire d'extrême droite à 74 %.
Par démagogie, pour plaire à leur clientèle électorale effrayée par une prétendue insécurité, la ville d'Hénin-Beaumont a adhéré au dispositif voisins vigilants, émanation d'une société marseillaise dont le business florissant est décrit avec minutie par cette enquête de Streetpress datant de 2018 et qui nous avait échappé.

Le "service" proposé par les "vendeurs de soupe" de l'entreprise marseillaise - dixit l'ancien premier adjoint de Perpignan - est loin d'être gratuit pour les 600 communes qui ont adhéré au dispositif, subventionné par l'Etat depuis le passage de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur.
Une gabegie et un gâchis d'argent public. L'article de Streetpress évoque d'ailleurs l'absence de toute réponse aux questions de mon camarade Alain Bocquet.
Le 2 décembre 2014, les élus du groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont avaient dénoncé le dispositif lors du conseil municipal, sans pouvoir empêcher la commune d'y adhérer. Bien évidemment, tandis que nous dénoncions un système de délation organisée, la majorité FN nous avait accusés d'être de dangereux gauchistes laxistes.
De mémoire, c'est pour cette raison que nous avions opté pour l'abstention plutôt qu'un vote contre que je privilégiais. Je me suis incliné par discipline de groupe, mais j'étais et je reste convaincu que nous aurions dû voter contre, n'en déplaise aux électeurs frontistes du quartier de la résidence de Konin qui étaient demandeurs de la chose, qui n'auraient de toute façon jamais voté pour nous et qui nous considéraient déjà comme de dangereux gauchistes laxistes...
Avec le recul, je regrette aujourd'hui de m'être seulement abstenu et de ne pas avoir voté contre un dispositif inutile, coûteux et moralement condamnable.
La Voix du Nord, à l'époque, avait fait un papier montrant que les habitants de la résidence de Konin s'inquiétaient des cambriolages, mais ne se prenaient pas pour des cow-boys, qu'il n'y avait pas de psychose, qu'ils trouvaient le dispositif - qui leur permet d'envoyer des sms facturés à la ville s'ils voient un véhicule ou un individu suspect - plutôt utile...

Certes. Mais ce n'est pas le bon angle, à mon sens. Le bon angle, c'est celui de Streetpress.
Hénin-Beaumont a adhéré à Voisins vigilants en 2015. Combien d'argent a-t-on versé à cette société, depuis 5 ans ? Pour quel résultat ? Combien de cambriolages ont été empêchés ou résolus par la police à la suite d'un sms envoyé sur l'appli "voisins vigilants" ?
Voilà des questions que je me pose. J'invite mes camarades du groupe Osons pour Hénin-Beaumont à creuser, à fouiller et à poser ces questions en conseil municipal...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article