Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Nous vous l'avions annoncé sur ce blog dès le 16 avril en mettant en ligne l'avis de la Chambre Régionale des Comptes qui était à l'ordre du jour du Conseil municipal : Hénin-Beaumont réclame près de 20 000 euros à Liévin pour la formation de son chef de la police municipale, qui avait bénéficié d'une formation lorsqu'il était en poste à Hénin-Beaumont. La commune de Liévin conteste fort logiquement cette réclamation et a saisi le Tribunal Administratif de Lille.

La Voix du Nord, qui consacre un article à cette affaire ce matin résume : "Hénin-Beaumont recrute Cédric Renaud en octobre 2014 soit plus de trois avant son arrivée à Liévin. À l’époque, Hénin le nomme au poste de brigadier-chef, alors qu’il occupait auparavant celui de chef de la police municipale à Noisy-le-Sec, en région parisienne. Le 8 février 2016, elle fait machine arrière et le nomme rétroactivement chef de la police municipale à compter de sa prise de fonction. Un revirement qui jette un flou dans les dates. Un flou, qu’Hénin tente de porter à son avantage."

La Chambre Régionale des Comptes, dans un avis que le Tribunal Administratif devrait suivre, a sèchement recadré la municipalité RN en soulignant que : "la commune d'Hénin-Beaumont se prévaut d'un acte administratif rétroactif constatant l'illégalité d'un acte qu'elle a, elle-même, pris ;"

Comme je le soulignais en avril dernier, l'avis cinglant de la CRC est un avis de défaite pour la municipalité RN héninoise qui démontre là son amateurisme. Cette affaire illustre aussi le climat malsain qui règne en mairie d'Hénin avec des employés municipaux qui cherchent à partir ailleurs. Loin de se remettre en cause, la majorité RN héninoise réagit comme elle le fait toujours : par des mesures de rétorsion et de vengeance mesquines...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article