Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Je n'ai aucun doute sur le fait que Marine Tondelier sera finalement relaxée.
Steeve Briois, Bruno Bilde et Laurent Morel peuvent bien se plaindre que le livre "Nouvelles du Front" porte atteinte à leur honneur ; en droit  de la presse, il y a quatre critères cumulatifs de la bonne foi qui conduisent inévitablement à la relaxe de la personne poursuivie :
- Le but légitime poursuivi : en l'espèce, il est incontestable. Une élue est légitime à informer les électeurs des failles de la gestion de son adversaire politique.
- L'absence d'animosité personnelle : Marine Tondelier n'a pas de motif personnel caché, lié à sa vie privée, d'attaquer Steeve Briois et ses amis.
- La prudence dans l'expression : Marine Tondelier rapporte des témoignages, elle cite les personnes, utilise des guillemets... Elle se montre donc tout à fait prudente.
- L'existence d'une enquête sérieuse : le livre de Marine Tondelier ne s'appuie pas sur une seule source, mais sur plusieurs témoignages concordants d'agents municipaux victimes des agissements de la municipalité RN.

Les quatre critères de la bonne foi sont réunis et il n'y a pas le moindre doute quant au fait que Marine Tondelier sera relaxée au bout de cette procédure parfaitement scandaleuse, intentée par trois harceleurs judiciaires dans l'unique but d'épuiser financièrement et moralement leurs adversaires à coups de procès payés par les contribuables.
Honte à eux et honte à leurs électeurs qui cautionnent les méthodes de ces lâches individus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article