Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît !"

Il y a quelques années, le chercheur Roger-Pol Droit expliquait aux Échos que la célèbre réplique de Lino Ventura écrite par Michel Audiard et qu'on peut entendre dans "les Tontons flingueurs" de Lautner se trouvait déjà - sous une autre forme et avec d'autres mots - sous la plume du théologien du Moyen-Age Thomas d'Aquin.

On sait désormais depuis tout à l'heure que la citation a été écrite pour Steeve Briois et la majorité RN héninoise.

Dans son communiqué écrit en fin d'après-midi quelques heures après le conseil municipal de ce matin, la majorité RN héninoise écrit ainsi que l'opposition "a refusé de voter en faveur de l'élevage bio, du bon traitement des animaux destinés à la consommation, et enfin de l'agriculture bio sur le foncier agricole de la commune !". 

A ce niveau de mauvaise foi, ça en devient du grand art...

La vérité, comme chacun pourra le constater, c'est que mes camarades du groupe Osons pour Hénin-Beaumont avaient déposé une motion pour que la condition animale soit l'objet d'une politique municipale dédiée, que j'avais d'ailleurs reproduite sur ce blog. Durant la campagne municipale, c'est mon camarade Gianni Ranieri qui portait ce combat. S'il avait été élu, Gianni Ranieri aurait été un remarquable adjoint à la protection animale.

La motion du groupe Osons pour Hénin-Beaumont a donc été présentée ce matin en fin de conseil municipal par Inès Taourit.

N'ayant honte de rien et démontrant leur mépris pour la condition animale et leur mépris pour les propositions de l'opposition, les élus d'extrême droite ont totalement dénaturé la motion présentée par le groupe d'opposition en y ajoutant une série d'amendements qui la transformaient en motion de satisfecit pour la majorité RN. Pire, ces xénophobes patentés ont rajouté un paragraphe dénonçant l'alimentation communautaire, c'est-à-dire la viande casher et la viande hallal, comme si la souffrance animale était exclusivement du fait des juifs et des musulmans...

Il était pourtant loisible à la majorité municipale de mettre aux voix la motion du groupe Osons pour Hénin-Beaumont et de s'abstenir, de ne pas prendre part au vote ou de voter contre s'ils n'étaient pas d'accord avec tel ou tel point. Il était également possible à la majorité municipale de présenter sa propre motion, sur laquelle le groupe Osons pour Hénin-Beaumont se serait prononcé.

Ce n'est pas la voie qu'a choisi le RN qui a préféré dénaturer par ses amendements la motion du groupe Osons pour Hénin-Beaumont afin de contraindre le groupe d'opposition à voter contre sa propre motion dénaturée. L'objectif est clair : qu'au bout du compte, la seule motion sur la condition animale figurant au compte-rendu du conseil municipal soit celle qu'ils avaient dénaturée et que le compte-rendu mentionne le refus de l'opposition de la voter.

Résumons : à Hénin-Beaumont, il y a des élus d'opposition qui se préoccupent réellement de la condition animale et des politiciens d'extrême droite intolérants obnubilés par leur xénophobie qui se contrefichent en fait de la condition animale et dénaturent les textes des autres dans un but d'humiliation de leur adversaire qui ne doit pouvoir être à l'initiative d'aucun texte. Avec les mêmes méthodes qu'ils ont commencé à appliquer dès 2015, Steeve Briois et sa clique avaient fait en sorte qu'entre 2015 et 2020, aucun texte présenté par l'opposition ne puisse être adopté par le Conseil municipal alors que nous n'avons eu de cesse de présenter des textes.

Je ne sais pas si beaucoup d'Héninois et de Beaumontois sont dupes de ces méthodes anti-démocratiques. 

Décidément, "les cons, ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît"... Il faut croire qu'Audiard avait anticipé le déroulement des conseils municipaux héninois... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article