Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Steeve Briois ou la haine en ligne

Mercredi soir, des Héninois et Beaumontois qui voulaient rendre hommage à Samuel Paty se sont rassemblés, place Jean Jaurès, devant la mairie pour un temps d'hommage digne et émouvant.
Certains, parmi eux, n'avaient pas pu être présents à l'hommage officiel organisé en fin de matinée par la municipalité ; d'autres ont tenu à participer aux deux hommages tandis que certains ne souhaitaient tout simplement pas participer à un hommage officiel organisé par une municipalité d'extrême droite dont les élus n'ont de cesse de stigmatiser immigrés et musulmans et d'appeler à la haine.

C'est pour les mêmes raisons qu'en 2015, un collectif de partis, d'associations et de syndicats avait organisé un hommage place de la République après les attentats de Charlie Hebdo et de l'hyper casher.

Alors que ce second hommage à Samuel Paty ne se voulait nullement polémique et n'était en aucune façon une contre-manifestation, Steeve Briois, dans un communiqué indigne, a fustigé une "contre-manifestation islamo-gauchiste", laissant croire aux lecteurs de sa page facebook par des phrases volontairement floues que des insoumis liés à la mouvance islamiste auraient organisé une manifestation contre l'hommage à Samuel Paty. 
Ce mensonge éhonté, volontaire, est d'une gravité extrême.

Bien évidemment, le communiqué de Steeve Briois a été commenté par des centaines d'imbéciles qui insultent les habitants et les enseignants qui se sont rassemblés mercredi soir pour rendre hommage au professeur assassiné.

On parle beaucoup de haine en ligne. A Hénin-Beaumont, la haine en ligne a un seul visage : celui de Steeve Briois.

Adepte du lynchage sur les réseaux sociaux, Steeve Briois avait organisé une campagne de harcèlement et de lynchage contre moi depuis sa page facebook lorsque j'ai engagé mon recours contre la crèche de Noël, ce qui lui a valu une mise en examen en vue d'un procès qu'il fait payer à la ville ; par la suite, il avait organisé une campagne de lynchage et de harcèlement contre Marine Tondelier et moi après l'horrible attentat de Nice parce que nous nous opposions à l'armement des policiers municipaux, allant jusqu'à faire témoigner au conseil municipal une pseudo rescapée de l'attentat qui était en fait une mythomane avérée ; il organise aujourd'hui une campagne de lynchage contre des citoyens républicains copieusement injuriés sur le dépotoir qui lui sert de page facebook parce qu'ils ont rendu hommage à Samuel Paty...

J'espère pour lui qu'aucun de mes camarades qui se battent courageusement sur place ne sera agressé par des fachos. Le maire RN en porterait bien sûr la responsabilité. J'invite mes camarades à écrire au procureur et à signaler aux services de police chargés de lutter contre la haine en ligne le communiqué d'appel au lynchage de Steeve Briois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article