Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

A propos des procès en "islamo-gauchisme"...

Après l'odieux assassinat de Samuel Paty, le 16 octobre dernier, et l'horrible attentat de Nice, le 29 octobre, une campagne de dénigrement à grande échelle a été engagée contre un certain nombre d'acteurs, comme l'Observatoire de la laïcité, l'UNEF ou la France insoumise, accusés de complaisance avec l'islamisme.
Aux attaques quotidiennes des polémistes de CNews se sont ajoutés une pétition contre l'Observatoire de la laïcité et des articles dans Marianne et Charlie Hebdo dénonçant "l'islamo-gauchisme".
L'accusation infamante d'islamo-gauchisme vise à disqualifier son interlocuteur en l'assignant au parti des étrangers, une rhétorique qui a notamment été utilisée tout au long du XXe siècle pour discréditer le Parti communiste comme l'a récemment montré l'historien Johann Chapoutot dans Libération.
A l'origine de cette campagne de presse, on retrouve un certain nombre de réseaux proches de l'ancien Premier ministre Manuel Valls, à l'image du Printemps républicain, des essayistes féministes comme Caroline Fourest ou Elisabeth Badinter et des associations laïques, ainsi que les principales obédiences maçonniques.
A la pointe de ce combat, Jean-Michel Blanquer a mis en cause pour sa part les universités où les travaux de certains chercheurs cautionneraient l'islamisme politique...
Tous ces acteurs appellent à une laïcité plus restrictive, en étendant l'obligation de neutralité qui s'impose aux fonctionnaires dans l'exercice de leurs missions aux mamans d'élèves en sortie scolaire, aux usagers des services publics, aux représentants syndicaux et associatifs auditionnés à l'Assemblée nationale, au public qui assiste aux séances d'un conseil municipal ou d'un conseil régional, aux salariés des entreprises privées, dans la rue ou sur les plages...
Toutes ces propositions n'ont qu'un but : invisibiliser partout les signes religieux dans l'espace public, la liberté de conscience des citoyens ne devant s'exercer que dans la sphère privée.
Pour avoir rappelé que de telles propositions sont contraires au texte et à l'esprit de la loi du 9 décembre 1905 sur la Séparation des Églises et de l’État - qui s'est par exemple refusée à interdire le port de la soutane dans la rue -, l'Observatoire de la laïcité, qui mène un travail remarquable, se retrouve sur la sellette, accusé de complaisance avec l'islamisme.

Il se trouve que j'ai moi-même fait l'objet d'un procès en islamo-gauchisme.
Gauchiste, moi ?
Militant de gauche, je n'ai jamais été "gauchiste". Mon communisme est celui de Jaurès, celui du Front populaire, du programme du CNR, du programme commun et de l'Union de la gauche.
Islamiste, moi ?
Libre-penseur, je suis athée depuis l'âge de 15 ans, un athéisme construit par mes lectures lycéennes : Epicure, Lucrèce, Rabelais, Voltaire, Marx, Nietzsche, Sartre et Camus.
Malgré tout, lorsque j'ai intenté mon recours en excès de pouvoir fin 2015 contre la présence d'une crèche de Noël dans le hall de la mairie d'Hénin-Beaumont, recours que j'ai gagné devant le Tribunal administratif de Lille puis devant la Cour administrative d'appel de Douai, j'ai été accusé d'être un "islamo-gauchiste".
Sur la page facebook de Steeve Briois, sur Fdesouche, Riposte Laïque ou encore "La gauche m'a tuer", plusieurs milliers d'internautes m'ont accusé d'appartenir au parti de l'étranger, d'être un traître à la France, complice de "l'invasion arabo-musulmane", un "lèche-babouche" qu'il faudrait fusiller le jour de la guerre civile.
Cette affaire n'est pas terminée puisque j'ai porté plainte contre le maire d'extrême droite d'Hénin-Beaumont, à l'origine de cette campagne de lynchage contre moi.

Je ne sais pas ce que c'est que l'islamo-gauchisme. En vingt ans de militantisme à gauche, je ne l'ai jamais rencontré.
Je sais ce que c'est, par contre, que les procès en islamo-gauchisme : de la propagande d'extrême droite, ni plus, ni moins...
Militant de la Ligue des Droits de l'Homme et d'Amnesty International, je combats le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, les discriminations, les atteintes aux droits de l'homme.  
En discréditant les antiracistes et les défenseurs de la laïcité qui ne les suivent pas dans leur volonté de limiter la liberté de conscience dans l'espace public, les pourfendeurs de l'islamo-gauchisme emploient une rhétorique d'extrême droite qui mène tout droit à la fumeuse "théorie du grand remplacement" de la fachosphère.
Quand on veut invisibiliser les signes religieux dans l'espace public, on cautionne au final les discours racistes et complotistes de ceux qui disent et écrivent que le voile est le symbole d'une "invasion" arabo-musulmane.
Ceux, à gauche, qui traquent sans cesse l'islamo-gauchisme se fourvoient et voudraient emmener la gauche dans une impasse : une impasse d'extrême droite...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article