Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Procédures-bâillon du RN :  une nouvelle mise en examen et un nouveau procès politique contre le PCF

Il y a quelques jours, je recevais un courrier d'un magistrat instructeur m'informant de ma mise en examen à la suite d'une énième plainte engagée contre moi par Steeve Briois il y a un an.
La mise en examen est automatique dans ce type de procédure.
Cette plainte qui date de mars 2020 - la neuvième intentée par l'extrême droite en dix ans - avait donné lieu à une demande de protection fonctionnelle votée en conseil municipal le 3 juillet 2020 par les élus d'extrême droite.
Ces lâches, adeptes du procès-bâillon payé avec l'argent du contribuable, adorent dépenser l'argent public pour faire taire leurs opposants. Si ce type de procédure-bâillon est légal, il reste immoral et illégitime et particulièrement choquant d'un point de vue éthique.
Steeve Briois n'a pas accepté que je réagisse à des articles du Temps et de Libération parus durant la campagne municipale de l'année dernière et largement consacrés au climat de terreur et de répression qu'il a instauré en mairie depuis 2014, à coups de surveillance des réseaux sociaux, de flicage des agents, de mises à pied et de mutations punitives d'employés municipaux critiques.
Le maire d'extrême droite prétend que je l'aurais "injurié" en dénonçant dans un post facebook le harcèlement qu'a fait vivre à certains agents - qui ont porté plainte pour harcèlement moral - ce véritable "patron-voyou" que j'avais qualifié d'"autocrate raciste".
Comme je l'ai écrit à la magistrate, je conteste toute injure, mon post facebook relevant de la liberté d'expression. Ecrire un post percutant et offensif n'est pas un délit.
J'aurai donc, une nouvelle fois, à comparaître devant un tribunal pour avoir critiqué dans des termes ciselés, mais nullement injurieux, la gestion de mon ancienne ville. Il va de soi que je demanderai la condamnation de Steeve Briois pour procédure abusive en cas de relaxe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article