Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Je partage pleinement le point de vue exprimé par Rokhaya Diallo. Je n'aurais pas un mot à retrancher à la conclusion de son article : "Les supporters du RN ne sont pas des incapables, perdus dans leur déshérence. Ils et elles sont des citoyens et citoyennes en pleine possession de leurs moyens qui ont fait un choix : celui d’une France xénophobe fermée sur elle-même. Il ne faut pas les prendre en pitié, mais les placer face à leurs responsabilités. Le Rassemblement national n’est pas un parti marginal ni un accident de l’histoire, c’est une des formations politiques françaises les plus puissantes. Y adhérer, c’est a minima considérer que la xénophobie n’est pas un problème."

C'est ce que je n'ai cessé d'expliquer, durant la période où j'ai dirigé la section communiste d'Hénin-Beaumont et pendant mon mandat de conseiller municipal d'opposition.  Les électeurs du RN font un choix politique conscient et sont parfaitement au fait du caractère xénophobe du parti pour lequel ils votent.

On peut parfaitement détester la corruption en politique sans pour autant voter pour l'extrême droite, qui n'est d'ailleurs nullement épargnée par les affaires. J'entends également les arguments des adversaires de l'union de la gauche. Mais ce n'est nullement le choix qu'ont fait les communistes, durant une grande partie de leur histoire, après le 6 février 1934, et surtout depuis les années 1970, de pratiquer l'union de la gauche et la discipline républicaine entre partis de gauche, qui expliquerait un prétendu "dégoût" des électeurs qui les pousserait à voter extrême droite. Ceux qui se livrent à ce genre d'analyse se ridiculisent.

A Hénin-Beaumont, Bruay-la-Buissière et ailleurs, les électeurs d'extrême droite savent ce qu'ils font et votent en toute conscience pour un parti politique d'extrême droite et un programme xénophobe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article