Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Je me réjouis de la relaxe de ma camarade Marine Tondelier. Comme la 17e chambre du Tribunal correctionnel de Paris l'avait fait, la Cour d'Appel de Paris a reconnu la bonne foi de Marine Tondelier et l'a relaxée.

On rappelle qu'en droit de la presse, la bonne foi d'un auteur repose sur quatre critères qui doivent être présents : une enquête sérieuse et une base factuelle suffisante, un motif légitime d'informer le lecteur, l'absence d'animosité personnelle et la prudence dans l'expression.

Le livre Nouvelles du Front de Marine Tondelier reposait sur plusieurs témoignages concordants qui dénonçaient un management toxique, des brimades et des vexations subies par les employés municipaux considérés comme hostiles à la municipalité RN. L'enquête de Marine Tondelier était tout à fait sérieuse et la dénonciation d'un management toxique et de faits relevant du harcèlement moral est, à l'évidence, un sujet légitime.

Après mes deux victoires contre l'ex-DGS pour avoir dénoncé un procès politique contre ma collègue et les deux victoires de Marine Tondelier contre Steeve Briois, Bruno Bilde et Laurent Morel, la messe est dite...

Il est cependant plus que probable que les trois plaignants, dont la plainte est payée par la commune d'Hénin-Beaumont déposent un pourvoi en cassation. C'est ce que Laurent Morel a fait contre moi il y a quelques jours.  A Hénin-Beaumont, on dilapide chaque année des milliers d'euros d'argent public, l'argent du contribuable, pour payer des procès politiques aux opposants, mais tant que les habitants sont contents et trouvent cela normal, que dire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article