Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Méricourt

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF veut tenter de peser par la contestation sociale

Le secrétaire général du Parti communiste a profité de sa prérentrée, à l’université de Strasbourg samedi, pour appeler à manifester aux côtés des syndicats en septembre.

Deux semaines avant la traditionnelle Fête de L’Humanité, le Parti communiste français (PCF) faisait ce week-end sa prérentrée à l’université de Strasbourg. Une façon pour le mouvement et ses militants d’établir, enfin, le bilan de la campagne présidentielle. Car, si de l’aveu de tous, la candidature de Fabien Roussel a permis au PCF de gagner en visibilité au sein de la gauche et a préparé le terrain de son intégration à la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), le calendrier électoral n’a pas laissé la possibilité aux communistes de tirer les leçons du scrutin d’avril.

« Je fais un bilan très positif de cette campagne. Elle nous a permis de faire de grandes avancées dans notre organisation. On nous regarde autrement. Le capital sympathie est là ; il nous faut désormais le transformer », se félicite le secrétaire général, samedi 27 août. Ce dernier prévoit de lancer dès le mois de septembre et jusqu’au congrès (prévu en avril 2023) une tournée des régions. Le candidat, qui a réuni 2,28 % au premier tour de l’élection présidentielle, aspire à devenir « le parti le plus populaire qui soit, le plus rassembleur du monde et le plus influent de France ».

« Au côté du peuple »

S’il ne renie pas l’accord passé avec La France insoumise aux législatives, Fabien Roussel se dit réaliste quant à la capacité des 151 députés de la Nupes de faire entendre leur voix face à une majorité libérale. C’est dans la rue qu’il entend désormais obtenir les changements espérés, en appelant à une mobilisation forte aux côtés des syndicats lors des manifestations consacrées à la défense du système de santé et à l’augmentation des salaires, les 22 et 29 septembre prochains. « Nous ne serons pas plus forts en effaçant notre diversité dans une fédération ou un parti unique ; nous serons plus forts en agissant au côté du peuple », a-t-il lancé.

« L’Assemblée nationale comme le Sénat sont des lieux où l’on fait vivre nos propositions, où on les met en débat. Mais nous savons bien que la grande rupture dont nous avons besoin sera bloquée dans chacune des chambres. Pour que ça bouge, toutes les forces de gauche écologistes, au-delà même de celles qui ont signé un accord aux législatives, doivent travailler de concert avec le mouvement social et les organisations syndicales pour que cette rentrée soit une rentrée de mobilisation », explique Fabien Roussel, appelant la gauche à « augmenter le niveau de résistance à la politique du gouvernement ».

Les enjeux énergétiques

La priorité de la rentrée pour le Parti communiste : les enjeux énergétiques, réunissant les questions de pouvoir d’achat, de souveraineté et de changement climatique. Alors que la première ministre, Elisabeth Borne, annonçait le jour même la création d’un « fonds vert » de 1,5 milliard d’euros pour accompagner les collectivités, Fabien Roussel appelle à aller chercher l’argent « là où il se trouve » pour alimenter un fonds de 150 milliards d’euros destiné à financer la rénovation énergétique des bâtiments, la production d’énergie renouvelable et décarbonée, le développement de transports non polluants et gratuits.

Le communiste ne manque pas d’appeler à des investissements dans le nucléaire, sujet clivant s’il est au sein de la Nupes. « Voilà des mesures qui permettent d’inciter à moins polluer. C’est beaucoup plus efficace que de supprimer les jets privés, qui est une mesure totalement symbolique, même si je peux la partager », note Fabien Roussel, en référence cette fois à la proposition faite par l’écologiste Julien Bayou. A la question de savoir si certaines de ces prises de position ne risquent pas, encore une fois, de fragiliser l’union à gauche, sa réponse fuse : « On ne fissure pas, on consolide ! »

Nathalie Stey (Strasbourg, correspondance)

Source : Le Monde
Samedi 27 août 2022

Légende photo : Le secrétaire national du Parti communiste français, Fabien Roussel, lors des universités d’été du PCF à Strasbourg, le 27 août 2022. PATRICK HERTZOG / AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article