Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Méricourt

Archives

 

Publié par David NOËL

Réforme des retraites : face à la brutalité du projet Macron / Borne, le PCF veut contribuer à une riposte large et déterminée

Alors qu'une très forte majorité, sondage après sondage, s'oppose à un recul de l'âge légal de départ à la retraite, alors que plus d'un·e salarié·e sur deux n'est déjà plus en activité entre 55 et 64 ans, alors que notre société, le monde du travail et la jeunesse ont tant besoin d'une réforme pour une bonne retraite pour répondre aux défis de la période actuelle et des prochaines décennies, Emmanuel Macron et le gouvernement ont décidé, plus encore qu'un passage en force, d'une fin de non recevoir vis-à-vis des besoins humains et sociaux, veulent en finir avec ce qui est consubstantiel à notre façon de concevoir une société solidaire.

Les efforts de communication, les mensonges aussi, ne peuvent cacher qu'Elisabeth Borne propose un basculement dont le pays ne veut pas. Avec cette réforme, Macron et l'exécutif, soutenus par les Républicains, s'adressent prioritairement au grand capital, aux instances européennes et aux marchés financiers. Moins de dépenses sociales en travaillant plus longtemps pour des pensions plus réduites encore pour l'immense majorité des retraités. Ce sont les plus belles années à la retraite, celles en bonne santé, qui sont frontalement attaquées. Il s'agit d'une entreprise de démantèlement de l'Etat social, de notre système de sécurité sociale, de l'esprit de solidarité.

Ils veulent faire travailler plus longtemps les mêmes, alors qu'il y a 6 millions de privé·es d'emploi et d'immenses besoins de production et de services, publics comme privés. La voie du progrès, ce sont la création d'emploi, l’augmentation des salaires, la formation - base fondamentale de consolidation du système. Il est aujourd’hui miné par la finance, le coût du capital et la précarité.

On peut, au contraire d'Emmanuel Macron et Elisabeth Borne, emmener les entreprises et le pays vers un chemin de progrès en rompant avec la finance pour sortir notre pays de la crise et répondre aux besoins de développement humain !

Un front syndical uni et déterminé est constitué pour s'opposer et mettre en échec cette réforme détestable. Le Parti communiste francais, avec les autres partis de gauche et écologistes, les forces sociales et citoyennes, appelle à la plus large mobilisation, à la riposte la plus forte et rassembleuse. Une réforme pour une bonne retraite, comme nous la proposons, c'est possible, nécessaire et efficace (unebonneretraite.fr).

Le financement est la question décisive. Nous formulons des propositions de financement précises, crédibles et les mettons à la disposition : création d'une cotisation nouvelle sur les revenus financiers des entreprises et augmentation des cotisations en modulant les cotisations à la hausse pour les entreprises qui taillent dans l'emploi, les salaires, les dépenses de formation.

Partout dans le pays, nous  allons démultiplier les échanges et animer l'indispensable débat sur un nouvel âge de progrès social pour les retraites, pour une autre conception du travail, de la répartition des richesses, des critères de gestion des entreprises, pour  sécuriser l'emploi et les parcours professionnels, de la fin du lycée à la retraite avec un âge légal de départ à 60 ans, en tenant compte dans les annuités des périodes de formation.

Comme nous avons pu le faire et le réussir en 2005 sur le traité constitutionnel européen, notre peuple dispose de ressources considérables pour décider de ce que doit être l'avenir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article