Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Le programme du Front National fait l'enchantement du MEDEF et des ultra-libéraux ! Ce n'est pas nous qui le disons, mais l'association Liberté Chérie !

Liberté Chérie est une association ultra-libérale née en 2003 au moment de la réforme des retraites et qui ambitionne d'être pour la droite libérale ce qu'est Attac à gauche. Elle organise des conférences et multiplie des actions et des tractages contre les grèves.

Disciples des économistes Friedrich Hayek et Milton Friedman, les ultra-libéraux de Liberté Chérie sont contre les grèves, contre les syndicats, contre les services publics. Ils souhaitent privatiser jusqu'au dernier des services publics, Education Nationale comprise et révoquer tous les fonctionnaires ! Les plus radicaux d'entre eux soutiennent que l'existence de l'impôt est une entrave inadmissible faite à l'encontre du droit de propriété ; ils sont pour les armes à feu en vente libre et contre toute législation sur l'alcool et les drogues...

Evidemment, Liberté Chérie n'est pas entièrement d'accord avec le programme du Front National, mais sur un grand nombre de points, les ultra-libéraux de Liberté Chérie chantent les louanges du Front National.

Steeve Briois et Marine Le Pen ne s'étendent pas sur ces encombrants soutiens qui écrivent qu''en matière de fiscalité, le programme de Jean-Marie Le Pen est le plus ambitieux." On a compris dans quel sens...

Pour Liberté Chérie, le programme du Front National est également le meilleur en matière d'éducation et de syndicalisme. Un hommage qui fait froid dans le dos quand on connaît la haine anti-syndicale qui anime les gens de Liberté Chérie !

 

- Fiscalité :

Dans ce domaine, Jean-Marie Le Pen est sans doute le candidat le plus ambitieux. Il propose en effet de diviser par deux le taux marginal de l’impôt sur le revenu en le fixant à 20%. Il est donc bien un des rares candidats à avoir compris que lorsque la fiscalité atteint un niveau quasi-confiscatoire, cela décourage les entrepreneurs de créer des entreprises, et les employés de chercher à avoir des salaires plus élevés. De même, il réduit les tranches de l’impôt sur les sociétés pour les petites entreprises. Enfin, il propose d'abaisser les taux des tranches de droits de succession, qui sont la cause de la liquidation de nombreuses PME/PMI, ainsi que d’entreprises artisanales et d’exploitations agricoles lors de leur transmission à des descendants. Jean-Marie Le Pen semble donc comprendre l’impact de ces fiscalités confiscatoires qui causent du tort à l’emploi, et au niveau de vie des Français.

[…]

- L'éducation :

Il s'agit certainement des meilleures propositions avancées par Jean-Marie Le Pen. Comme d'autres candidats, il reconnaît que la carte scolaire est un échec patent et souhaite la supprimer, laissant chacun libre de choisir l'école de ses enfants. A cela, il ajoute un « chèque scolaire » financé par l'Etat. L'idée, consistant à financer l'élève plutôt que l'établissement, est dans la lignée des propositions libérales en matière d'éducation. Grâce à l'autonomie qui leur est accordée, les établissements peuvent faire face à la saine concurrence qui est ainsi rétablie.

- Syndicalisme :

Le Pen dénonce fort justement un « syndicalisme archaïque et non représentatif. » Tout comme Nicolas Sarkozy, il propose de supprimer le monopole de présentation au premier tour des élections professionnelles. Suite à toutes les affaires de détournement d’argent dans lesquels les syndicats sont englués, la CGT en premier lieu, il demande la certification des comptes des syndicats. Comme la majorité des ressources des syndicats proviennent des subventions de l'Etat, cette proposition est tout à fait logique et acceptable d'un point de vue libéral. Néanmoins, il élude la cause de l’« archaïsme » du syndicalisme français : le monopole légal des 5 centrales syndicales et leur financement quasi-exclusif par l’Etat. Dès lors, il n’est guère étonnant d’avoir des syndicats dans lesquels se retrouvent peu de Français (7% des salariés du privé).

http://www.liberte-cherie.com/a2690-Jean-Marie_Le_Pen_un_revolutionnaire_protectionniste.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article