Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Gérard Dalongeville est décidément le spécialiste des retournements de veste ! Soutien officiel d'Albert Facon qu'il combattait avec la dernière énergie en 2002, Gérard Dalongeville fustigeait, le 13 avril dernier, lors de l'inauguration de la Maison de Quartier Maurice Thorez les tentations rocardiennes et rejetait catégoriquement toute alliance avec le centre.

Virage à 180° ce mardi soir : à l'occasion d'une cérémonie de remise de médailles aux médaillés du travail, Gérard Dalongeville invite en mairie d'Hénin-Beaumont Jean Urbaniak, certes conseiller général du canton d'Hénin-Noyelles, mais aussi et surtout candidat du Mouvement Démocrate aux élections législatives. On a beau chercher, mais on ne voit pas bien où était l'urgence conjoncturelle, en pleine campagne législative, d'inviter et de dérouler le tapis rouge à un candidat de droite. C'est à n'y plus rien comprendre...

La seule explication à ce soudain revirement est peut-être à chercher dans les ambitions du maire d'Hénin-Beaumont. Gérard Dalongeville est déjà en campagne pour sa réélection aux municipales, une réélection qui pourrait être suivie par son élection à la présidence de la communauté d'agglomération et l'investiture du PS aux législatives de 2012... Gérard Dalongeville a de grandes ambitions et cherche à séduire les électeurs de tous bords, quitte à mettre de côté ses convictions "socialistes" et à poignarder dans le dos son ami Albert...

Albert Facon doit être aujourd'hui dans une fureur noire. Les jeunes socialistes du MJS condamnent sur leur blog, à juste titre, ce mauvais coup porté au candidat socialiste.

Cet épisode met en tout cas en lumière les fragilités du candidat Facon qui n'est pas porteur d'un projet réellement émancipateur et qui est soutenu par des gens dont on se demande s'ils sont encore de gauche.

Les électeurs de gauche doivent voter pour le candidat de la gauche du courage et de l'espoir, pour le candidat communiste, Dominique Watrin !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cimares 28/05/2007 11:29

Bonne analyse sur le comportement des autorités socialistes locales. Je constate que les plus humbles qui continuent à croire à leurs camp ont le sentiment certain d'être manipulés pour ne servir que les intérêts d'individus qui se servent de la politique et qui se servent du parti auquel ils appartiennent pour assouvir un intérêt qui n'est pas celui de la population. On comprends aisément qu'à ce petit jeu un nombre de plus en plus important de citoyens se tourne vers des gens neufs et font fi de l'idéologie dangereuse qu'ils peuvent véhiculer. Mais la sagesse veut qu'ils constatent aussi le peu de foi, le peu de conviction et le peu de respect dont leurs autorités font preuve une foi élus. L'exemple de Facon est à ce titre révélateur du cynisme du politicien qui n' à voir avec la gauche que le fait même d'être dans un secteur où l'appareil politique est indispensable pour arriver...(après on utilise l'appareil à son profit exclusif et l'on tient les militants sous boisseau)...même Yves Coquel s'y est laissé abuser. Si, au moins, ces comportements pouvaient être analysés après les élections...et l'attitude des partis de gauche modifiés en conséquence. ... On a le droit de rêver, sinon, on fait hélas comme la majorité des électeurs...

Max 26/05/2007 14:20

Votre commentaire concernant l'attitude du maire d'Hénin-Beaumont est pertinente. Ces changements de cap permanents discréditent la classe politique en général et le maire d'Hénin-Beaumont en particulier.