Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

danglot.jpg Jean-Claude Danglot est le premier secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais. Les syndicalistes de notre département le connaissent bien : il n'y a pas un conflit où il ne soit intervenu aux côtés des salariés, auprès de la Région Nord/Pas-de-Calais et, depuis quelques mois, au Sénat.

Que penses-tu du premier gouvernement Sarkozy ?

J.C. Danglot : Le nouveau président de la République est un bon politicien. Il sait faire prendre aux gens des vessies pour des lanternes. Il a bien réussi à faire croire aux français qu'il incarnait le changement, la "rupture", comme il disait. Et bien ! le gouvernement Fillon, on fait mieux en matière de rupture ! Un véritable haras de chevaux de retour aux postes de commande.
Alain Juppé ! l'ancien premier ministre de Chirac, que les Français ont chassé en descendant dans la rue en 1995. François Fillon, l'homme qui a liquidé la retraite à 60 ans, en 2003. Michèle Alliot-Marie : ex-ministre de la Défense de Chirac. Roselyne Bachelot... J'en passe et des meilleures.

Mais l'ouverture à gauche...

J.C. Danglot : Tu veux parler de Kouchner ? Kouchner est cohérent avec lui-même. il devient ministre des Affaires étrangères pour accompagner l'alignement de la France sur les USA. Le "French Doctor", de la Somalie à l'Irak en passant par la Yougoslavie, a toujours préconisé "l'ingérence humanitaire", c'est à dire l'intervention militaire, en se planquant derrière les sacs de riz. Il fait partie de ces gens, à l'intérieur du PS, qui préconisaient, avant le premier tour de la présidentielle, une alliance avec Bayrou, la droite UDF. Il a poussé sa logique jusqu'au bout en ralliant Sarkozy. Combien d'autres le suivront ?

Quelle confiance peut-on accorder au PS pour défendre les intérêts des salariés demain à l'Assemblée nationale ?

J.C. Danglot : Aucune conscience aveugle et, dans certains cas aucune confiance du tout ! C'est bien pourquoi les salariés ont intérêt à envoyer le plus de députés communistes possible au Parlement. Eux, au moins, on ne risque pas de les retrouver aux côtés de Sarkozy ou, à défaut, de Bayrou. Et puis, dans le Pas-de-Calais, les électeurs peuvent corriger une injustice flagrante : sur les 14 députés qui représentent notre département, 12 sont socialistes et 2 de droite. Au scrutin proportionnel, il y aurait au moins deux députés communistes. Deux députés pour faire entendre efficacement, à Paris, la voix des salariés dont on ferme les usines, de ceux qui se battent contre les docalisations industrielles, pour des projets alternatifs. La voix des enseignants dont on supprime massivement les postes, des salariés des services publics victimes de la décentralisation Raffarin, de nos jeunes, sans emploi, obligés de s'expatrier ! Mais aussi pour faire respecter le NON au projet de Constitution européenne !

Penses-tu que Sarkozy va améliorer la situation des salariés ?

J.-C. Danglot : Bien sûr que non ! Dès l'été, les mauvais coups vont tomber. Il va falloir se battre. Dans le Pas-de-Calais, je suis très inquiet pour les entreprises d'équipementier automobile. Quand Peugeot annonce la suppression de 400 emplois, on sait que ça va suivre chez Faurecia et bien d'autres équipementiers. L'horizon n'est pas rose non plus pour l'industrie papétière. On n'est pas au bout des mauvaises surprises à Arc International. Alors, il va falloir des forces pour continuer à se battre... et pour gagner.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour camarade.Vous êtes invité à venir débattre sur le forum "En avant le PCF" http://enavantlepcf.all-forum.net/index.htmCe forum est ouvert à tous et toutes communistes ou non, mais ayant en commun la défense des idées progressistes ! Certes c'est encore petit, mais cela ne tient qu'à vous de le faire grandir...Fraternellement.Ulrich Savary. PCF.  
Répondre