Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF organisait mercredi une conférence de presse, pour condamner les annonces gouvernementales en matière de sécurité sociale et de franchise médicale.

Avec plus de 12 milliards d’euros de déficit, dont 6 milliards pour la branche maladie et plus de 4 pour la branche vieillesse, c’est bien l’échec définitif des réformes Fillon et Douste-Blazy qui est consacré, et avec lui de toutes les politiques refusant de doter la protection sociale des moyens de financement nécessaires.

Les déficits sont la conséquence du chômage, des bas salaires, de la précarisation des emplois, et plus généralement de toutes ces politiques et gestions d’entreprise privilégiant la rentabilité financière sur le développement durable de notre économie.

L’échec est patent. Et pourtant le gouvernement veut accélérer, avec l’annonce de nouvelles mesures de rationnement des dépenses publiques et solidaires de santé. C’est la franchise et donc de nouvelles privations de soins pour les assurés sociaux, de nouveaux cadeaux pour les assurances privées. C’est la TVA sociale et donc de nouvelles pressions pour baisser le coût du travail, déresponsabiliser les entreprises et transférer le financement de la sécurité sociale sur les seuls ménages, a fortiori les plus modestes, et donc encore rationner les soins.

Face à une telle entreprise de démolition de notre sécurité sociale, il est temps de prendre des mesures justes et efficaces. C’est ce que propose le PCF. Il est temps d’encourager l’augmentation des salaires, la lutte contre les emplois précaires, la sécurisation de l’emploi. 1% de salaires en plus c’est 2,5 milliards de rentrées de cotisations en plus.

Il est temps de réformer le financement de la sécurité sociale. Une nouvelle cotisation sur les revenus financiers des entreprises, avec un taux équivalent à celui des cotisations patronales à l’assurance maladie rapporterait 10 milliards d’euros par an. Une réforme efficace des cotisations patronales tenant compte du rapport entre les salaires et la valeur ajoutée permettrait de nouvelles rentrées de cotisations... Les solutions existent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
http://mjcf.pevele-melantois.over-blog.fr/Voici un nouveau blog d'union de villes MJCF du Nord. Serait il possible de l'ajouter dans vos liens ?Merci d'avance, nous ferons pareil avec votre blog. A bientot dans les luttes,Fraternellement, Ben
Répondre