Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Jeux-gonflables.JPGChargé en événements, le weekend du 14 juillet !

Après le bal populaire de vendredi soir et le feu d'artifice tiré au Bord des Eaux samedi soir, les militants communistes d'Hénin-Beaumont ont assisté hier au grand prix cycliste Hénin-Dourges avant de se rendre sur la place de la République où, dès le début de l'après-midi, la foule commençait à s'assembler autour de la scène pour le traditionnel grand concert du 14 juillet.

La chaleur était au rendez-vous et les terrasses des cafés étaient remplies. Au fond de la place, des jeux gonflables et des stands de glaces et de barbapapas faisaient la joie des petits et des grands.

Où se garer pour assister au concert ? Aux alentours de 20h, des dizaines de voitures cherchaient une place de stationnement rue de l'Egalité ou boulevard Willy Brandt. La place de la République était déjà noire de monde. Plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées, majoritairement des Héninois, mais aussi des habitants de Montigny, de Rouvroy, d'Evin, de Leforest...

Concert.JPGAu micro, le directeur du Journal du Pays, partenaire du concert, jouait les animateurs et s'efforçait, sans succès, de faire applaudir le maire : "Vous avez un bon maire, vraiment. Mon ami Gérard Dalongeville. Vous pouvez le remercier d'avoir organisé ce concert. Vous pouvez l'applaudir. Et voilà sur scène Claude Chopin, premier adjoint. Il va tirer au sort, devant vous, les noms de ceux qui vont repartir avec les deux VTT et l'écran plasma. Et le vainqueur est... Gérard Dalongeville ! Mais non, c'est une blague, il ne peut pas jouer ! Vous pouvez l'applaudir, votre maire !"

Autour de moi, les spectateurs étaient assez atterrés.  

Enfin, le concert pouvait commencer avec ses artistes connus ou moins connus, la jeune chanteuse héninoise Loredana, mais aussi les Tribal King, Emile et Images qui ont fait danser les nostalgiques des années 80, les L5 (qui n'étaient que 4 hier soir) et leurs tubes entraînants, Dany Brillant...   
Il y en avait pour tous les goûts, pour toutes les générations. Après 4 heures de concert, les Héninois ont pu enfin rentrer chez eux.

La section communiste d'Hénin-Beaumont félicite tous ceux qui se sont mobilisés pour assurer le succès de ces festivités : agents des services techniques, policiers municipaux, bénévoles de la Croix Rouge et tous ceux que nous oublions...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article