Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La section communiste d’Hénin-Beaumont, réunie en comité de section, regrette l’absence de Guy CREUZE. La section communiste d’Hénin-Beaumont déplore que le lien entre la section et Guy CREUZE, représentant du Parti communiste au conseil municipal soit devenu plus que ténu.

La section communiste d’Hénin-Beaumont rappelle qu’un élu communiste doit son mandat au Parti communiste qui l’a présenté et a des devoirs envers sa section, envers son parti et envers ses électeurs. 

La section communiste d’Hénin-Beaumont rappelle que c’est le comité de section qui fixe la politique de la section, que les élus se doivent d’appliquer.

La section communiste d’Hénin-Beaumont regrette d’être systématiquement tenue à l’écart des débats municipaux et ce, depuis des mois : en dépit des demandes répétées de la section, Guy CREUZE a, une fois de plus, choisi de ne pas consulter le comité de section sur le conseil municipal qui s’est tenu le 11 juillet. 

A aucun moment, le comité de section et le bureau de section n’ont été associés à la préparation des conseils municipaux, en liaison avec Guy CREUZE, comme nous le lui avions demandé. Ce refus d’un travail en commun préalable a dans le passé conduit Guy CREUZE à adopter des positions personnelles en contradiction avec les valeurs du Parti communiste.

La section d’Hénin-Beaumont du PCF mandate son secrétaire de section pour exiger de Guy CREUZE qu’il choisisse entre sa participation à l’exécutif municipal et son appartenance à la section héninoise du Parti communiste.

La section d’Hénin-Beaumont du Parti communiste français déplore que Guy CREUZE ait choisi de conserver son poste d’adjoint et de quitter le comité de section, reniant ainsi ses idéaux communistes.

Radié du comité de section, Guy CREUZE ne pourra plus se prévaloir de son appartenance au Parti communiste et n’engage désormais plus que lui-même par ses votes.

Les candidats que présentera la section communiste d’Hénin-Beaumont aux élections municipales de mars 2008 s’engageront tous à respecter les procédures démocratiques du Parti communiste et à exercer leur mandat éventuel en étroite collaboration avec la section d’Hénin-Beaumont du PCF.    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eldiablo 30/07/2007 09:47

Quand on se prétend  'communiste' et que l'on est investi  par un  'parti communiste'  on doit défendre le programme  sur lequel on a été  élu. Si en cours de  mandat, des  "ajustements"  s'avèrent nécessaires, on en fait part devant l'assemblée représentative du parti qui nous a investi pour trancher démocratiquement: voilà le seul "dosage" admissible à mon point de vue.

David NOËL 30/07/2007 10:38

Je suis tout à fait d'accord. En l'occurence, notre élu avait voté pour la vidéosurveillance et pour la création d'une brigade canine sans en parler à quiconque et à deux reprises, j'ai dû envoyer, au nom de la section, des communiqués de presse pour le désavouer, ce qui a beaucoup fait rire La Voix du Nord. Il refusait aussi de distribuer nos tracts locaux au motif qu'ils étaient parfois critiques envers le maire. C'est pousser le loyalisme municipal très au-delà de ce qui lui était demandé. Ce n'est pas correct envers les autres militants communistes.  

Julien Lecaille 30/07/2007 00:26

L'information est claire, par contre on reste un peu sur sa faim, concernant les "prises de positions" de cette élu.Par ailleurs, un élu ne tient jamais qu'en partie sa légitimité du Parti dont il défend les couleurs. Pour le reste de sa légitimité, c'est aussi de l'élection qu'elle vient. Il y a toujours un juste dosage à trouver.

eldiablo 29/07/2007 11:25

Communiqué clair et parfait.... Combien d'élus sous l'étiquette PCF  prennent ensuite de grandes libertés avec les valeurs défendues à l'origine...Un grand ménage s'avère indispensable...