Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Patrice-Bessac.jpgPatrice Bessac, porte-parole du PCF, conseiller régional d'Ile-de-France et secrétaire de la fédération de Paris du PCF était vendredi l'invité de Contre Expertise, sur France Culture.

Il a débattu de l'avenir du PCF avec Stéphane Rozès, directeur de l'institut CSA et enseignant à Sciences Po et Christophe Aguiton, ancien porte-parole d'ATTAC et proche de José Bové.

Christophe Aguiton a reconnu que le PCF d'aujourd'hui avait évolué et qu'il n'était plus celui qu'il avait combattu dans les années 70 comme militant de la LCR, mais il a brossé le portrait d'un Parti communiste vieillissant et est revenu sur l'épisode des collectifs antilibéraux en accusant le PCF d'avoir manipulé les collectifs, des pratiques d'un autre âge qui auraient scandalisé les militants altermondialistes et expliqueraient en partie l'échec de Marie-George Buffet à l'élection présidentielle.

Pour Patrice Bessac, ces critiques témoignent d'une certaine mauvaise foi - il y aurait beaucoup à dire sur le rôle de la LCR et des proches de José Bové dans l'échec des collectifs unitaires antilibéraux - et de la méconnaissance de ce qu'est le PCF. Le Parti communiste a beaucoup de jeunes militants et de jeunes cadres. Il n'est pas, sociologiquement, plus "vieillissant" que le PS, la LCR ou les Verts. Moderne, ouvert sur la société, le PCF reste la principale formation d'une gauche antilibérale que le PS ne peut plus représenter. Oui, le Parti communiste a un avenir !

Vous pouvez écouter l'émission sur notre blog.

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/03/66/15/EXPERTISE20070817.ram
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article