Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Beaumont-25-08-07.JPGAprès avoir diffusé jeudi un numéro de Liberté 62 et un tract annonçant notre tournée d'été aux Beaumontois, nous étions hier sur la place de Beaumont, pour l'ultime étape de notre tournée d'été. 

David Noël, Joël Copin et leurs camarades ont passé l'après-midi à discuter avec les Beaumontois qui s'arrêtaient au stand pour acheter des badges ou des jeux de cartes.

Plusieurs anciens communistes sont venus nous saluer, prendre un café et échanger avec nous. Beaucoup de Beaumontois nous encouragent  : "Continuez, il y a besoin que le Parti communiste remonte, pour défendre les ouvriers !"

Le nom d'Ikéa est revenu plus d'une fois dans la conversation. Les Beaumontois que nous avons rencontrés se félicitent certes de l'arrivée de l'enseigne suédoise, mais déplorent l'augmentation prévisible du trafic et les nuisances sonores qui risquent  de mettre à mal la tranquillité du village de Beaumont. L'évocation de Parcolog fait bondir les Beaumontois, comme ce monsieur qui nous confiait hier : "J'ai signé la pétition contre l'extension de Parcolog ! On n'a jamais été informés ! Que fait Philippe Demarquilly ?"

Nous partageons une grande partie de ces critiques : si l'extension continue du centre commercial crée des emplois, il ne faut jamais oublier que les grandes surfaces détruisent des emplois. Un récent rapport de la chambre de commerce de Paris indiquait que pour un emploi créé dans une grande surface, 13 emplois disparaissaient dans le petit commerce du centre-ville.
Le développement de la zone commerciale doit donc aller de pair avec un réel soutien au centre-ville. Nos amis du MJS ont parfaitement raison de poser la question des contreparties obtenues par la municipalité lors de l'installation d'Ikéa.

La question de l'extension de Parcolog pose un autre problème, celui de l'échec de la démocratie participative. La démocratie participative est pourtant l'avenir de notre commune ; elle doit devenir une réalité et les conseils de quartier doivent s'ouvrir et être dotés de véritables pouvoirs décisionnels.

Créer des emplois durables, préserver la vitalité du centre-ville et faire vivre une véritable démocratie participative, voilà quelques uns des combats que le Parti communiste portera durant la campagne municipale.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article