Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Des militants communistes des sections d'Hénin-Beaumont, d'Arras et de Rouvroy étaient mercredi aux côtés de Jean-Michel Humez, candidat présenté par le PCF pour l'élection cantonale partielle de Lens Nord-Ouest/Loos-en-Gohelle le 9 septembre prochain.

Jean-Michel Humez a longtemps été militant syndicaliste chez Massey Ferguson avant de devenir journaliste à Liberté 62.

Secrétaire de la section de Lens du Parti communiste, Jean-Michel Humez est de toutes les luttes : aux côtés des jeunes contre le CPE, avec les agents hospitaliers de Lens ou avec les salariés des services publics. En 2005, il a été le principal animateur du collectif lensois pour le non au TCE qui regroupait une grande partie des forces de la gauche syndicale, associative et politique lensoise autour du PCF.

Le canton de Lens Nord-Ouest / Loos-en-Gohelle est un bastion socialiste, mais Guy Delcourt, qui ne se représente plus pour cause de cumul des mandats, a déjà été désavoué dans les urnes, le 29 mai 2005. 70 % des Lensois et presque autant d'électeurs de Loos-en-Gohelle ont voté non contre l'avis du maire de Lens.
Omniprésents dans nos institutions régionales et locales, les socialistes n'ont pas toujours fait respecter la voix d'une région si souvent malmenée par la crise économique. Jean-Michel Humez est sans conteste le porte-parole de la classe ouvrière qu'il compte bien défendre au conseil général. Et s'il créait la surprise le 9 septembre prochain ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


"C'est avec une certaine surprise que le NPA a appris au détour d'un article paru dans l'édition de Lens de la Voix du Nord qu'il
soutiendrait la candidature de Jean-Michel Humez dans le cadre de l'élection cantonale de Lens Nord Est. Or il n'en est rien. Si l'on ne peut que souhaiter que ces élections se soldent par une
claque retentissante pour la droite au gouvernement qui multiplie ses mauvais coups, encore faut-il battre sa politique déclinée dans les départements par le Parti Socialiste.


Nous ne pourrions souscrire à la perspective de "détrôner les socialistes" que s'il s'agissait de mettre en avant une politique
conforme aux intérêts des travailleurs qui paient aujourd'hui les frais de la crise du capitalisme. A notre connaissance pourtant, le PCF se retrouve aujourd'hui en situation de cogérer le
département aux côtés du PS. Le Front de Gauche ne peut pas jouer sur tous les tableaux : se prévaloir du soutien du NPA d'un côté et gérer les affaires avec le PS de l'autre en tentant de
donner le change le temps d'une campagne électorale."



Répondre
D


L'article auquel vous faîtes référence se trouve ici :


http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lens/actualite/Secteur_Lens/2011/03/04/article_jean-michel-humez-recuperer-le-fief-soci.shtml


Je ne sais pas si des camarades du NPA local soutiennent Jean-Michel Humez, ce que je sais, c'est que les 11 conseillers généraux communistes sont un contre-pouvoir à l'hégémonie du PS dans ce
département.