Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Otan.jpg Nicolas Sarkozy veut maintenant concrétiser son engagement atlantiste et pro-américain. Il propose d’associer étroitement un retour complet de la France au sein de l’organisation militaire de l’ OTAN au développement de la politique de défense européenne et au rôle que la France pourrait jouer dans les instances politico-militaires de direction au sein de l’ OTAN et de l’ Union européenne. Les autorités françaises ont transmis à l’ OTAN des propositions très précises pour lier les politiques de défense de l’ OTAN et de l’ Union européenne.

Le Président de la République double la mise atlantiste : pour la France qui y perdra de sa souveraineté et de sa capacité à jouer un rôle international conforme aux valeurs de la République, et pour l’Europe qu’il veut intégrer étroitement à l’Alliance atlantique, conformément au contenu du nouveau traité européen qu’il souhaite faire adopter par la France sans référendum, sans le grand débat populaire qui devrait pourtant s’imposer tant les enjeux sont importants.

Le Parti communiste français s’élève contre cette orientation réactionnaire qui porte atteinte à la liberté de choix et à l’indépendance d’action du pays dans un assujettissement organisé à la politique des Etats-Unis, et aujourd’hui de Georges Bush. C’est un chemin dangereux que les autorités françaises veulent faire prendre à notre pays et à l’Europe dans son ensemble.

La France et ses partenaires européens ont besoin de tout autre chose afin de définir ensemble les cadres et les politiques indispensables pour le progrès de la sécurité internationale, pour s’engager dans la voie du désarmement, pour contribuer à la résolution négociée des conflits dans le respect des principes et des objectifs de la Charte des Nations Unies, dans le rejet des politiques de puissance et le respect du multilatéralisme.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article