Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Joël COPIN

Salaire-Sarkozy.jpg Certains se sont offusqués du fait que Monsieur SARKOZY ait souhaité (et obtenu) une augmentation raisonnable de son indemnité d’un montant de 101 488 euros par an.

CHOQUANT… Vous avez dit CHOQUANT ? Que nenni : SARKOZY a appliqué à lui-même les principes qu’il défend !

A travail égal, salaire égal :
Il n’était pas normal que lui Président de la France gagne moins que son Premier Ministre. A-t-on déjà vu un Grand Patron gagner moins que ses cadres – même sans les stocks options ?
Et puis les collègues allemands et américains gagnent bien plus…

Travailler plus pour gagner plus :
Chacun aura remarqué l’omniprésence de SARKOZY à la télévision. Par rapport à CHIRAC et à l’ensemble de ses prédécesseurs.

CHOQUANT ? NON INDECENT !

Alors que le SMIC a augmenté de 26,5 % entre 2001 et 2007 (il est aujourd’hui 7,14 € net), l’indemnité du Président a augmenté en un claquement de 140 % (de 40,22 euros net à 126,80 € net de l’heure).

A ces 229 572 euros net par an, il faut rajouter la dotation personnelle du Chef de l’Etat qui n’est soumise à aucun contrôle pour 101 488 euros soit un peu plus de 18 mois d’indemnité par an.

Oui INDECENT car pour le législateur il s’agit d’argent de poche. SARKOZY est nourri, logé, blanchi + frais de représentation + Voiture + essence...

Oui INDECENT car alors qu’un fonctionnaire sur 2 soit plus de 20 000 enseignants ne vont pas être remplacés au titre d’économies, le poste des rémunérations et indemnités du personnel de l’Elysée augmente de 12,2 % hors charges sociales et diverses…..

Oui INDECENT car dans le même temps M. SARKOZY demande plus de sacrifices au nom de la faillite de la France : Franchise Sécurité Sociale, Réforme des régimes spéciaux de retraite alors que nous sommes actuellement confrontés à une diminution drastique du  pouvoir d'achat.

Oui INDECENT car dans les jours qui vont venir les Restos du cœur comme d’autres associations devront mettre de nouveaux quotas pour accepter d’aider d’un peu de nourriture le maximum de personnes, refusant ainsi, à contre-cœur, des personnes qui pourtant en ont besoin.

Oui INDECENT quand l’on sait qu’environ 7 millions de français dont 2 millions d’enfants sont touchés par la pauvreté au sens européen et vivent avec moins de 753 euros par mois. Plus de 600 000 personnes âgées vivent avec le minimum vieillesse soit 610 euros. Des revenus du travail qui stagnent alors que ceux du patrimoine explosent : 3,6 millions de salariés soit 17 % de la population active est au Smic ; 16,8 % de salariés à temps partiel, dont la moitié subissent leur situation ; une croissance nulle.

Nicolas SARKOZY est pauvre. Chacun d’entre nous avait pu le constater en lisant le journal officiel : pas de biens bâtis ou non bâtis à tel point qu’il s’est ouvert un compte épargne logement (5 979,33 € au 31.12.2006) et un aussi un CODEVI (4 769,62 €). C’est vrai le compte bancaire du couple Nicolas- Cécilia était de (10 082,53  €) mais attention il y avait encore 3 enfants à la maison… ET le propriétaire du logement de M. SARKOZY (ministre de l’Intérieur à l’époque) a refusé de refaire l’appartement. Résultat : le couple a dû s’endetter à  hauteur de 50 000 €. Nicolas comprend vos problèmes et les règles avec une… dérision bien ordonnée !

Certains diront que le plan épargne logement de Louis (le plus jeune des fils) est de 37 678,47 euros, que Nicolas a une assurance-vie (épargne) de 2 042 166 euros. Mais n’écoutez pas ces mécréants qui sont jaloux…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
on s'en fiche completement de son salaire....il faut juste arréter de taper sur les gens qui travaillent dur la semaine et qui rament à chaque fin de mois...Par contre, il faut taxer les gros comme lagardère , monter l'isf, etc.....et il faut arréter d'aider les gens qui ne le méritent pas, "les assistés" ....Au milieu de tout cela, les gens de classe moyenne sont broyés, dépouillés...Je ne sais pas si vous pensez comme moi mais j'ai l'impression que ca va "péter", l' écart se creuse de plus en plus...la crise s'accélère...Il y a un atmosphère très bizarre en france.....et je pense que ca va faire très mal...pire qu'en 68, bien pire !!!!
Répondre
D
Je suis d'accord lorsque vous écrivez qu'il faut taxer les gros revenus et lorsque vous évoquez les difficultés de beaucoup de salariés de la classe moyenne à s'en sortir. Mais je ne vous suis pas lorsque vous parlez des "assistés". Le terme est si péjoratif, si connoté qu'il en perd tout son sens. Les "assistés", je ne sais pas ce que c'est. Je ne crois pas qu'il y ait des gens qui se complaisent dans "l'assistanat". A mon sens, ce type de vocabulaire est marqué à droite. La droite et le FN, relayés par certains journaux, montent en épingle des faits divers pour généraliser, créer la catégorie des "assistés" et battre en brêche le modèle social. Si vous lisez Serge Halimi dans le Monde Diplo, c'était déjà ce que faisait Ronald Reagan lorsqu'il s'est fait élire : "Pendant les dix années précédant son accession à la Maison Blanche, Reagan racontera ainsi l’histoire (fausse) d’une « reine de l’aide sociale [welfare queen] qui utilise quatre-vingts noms, trente adresses et douze cartes de sécurité sociale, grâce à quoi son revenu net d’impôt est supérieur à 150 000 dollars ».""L'assistanat" est une construction idéologique et politique de la droite et de l'extrême droite pour faire diversion, faire oublier leur politique de classe et diviser les classes moyennes et les classes populaires.