Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Marche-20-11-07--1-.JPGLes militants communistes héninois se sont mobilisés hier pour défendre la fonction publique.

Hier matin, David NOËL et ses camarades étaient sur le marché d'Hénin-Beaumont et ont distribué le tract fédéral "Riposter ensemble à Sarkozy".

Triste marché que celui d'hier. La place de la République comme la place Wagon étaient à moitié vides.
Des militants de l'UMP distribuaient des tracts.
Le temps humide et le froid auraient pu décourager les Héninois, mais ne les ont pas empêchés de venir discuter avec nous, comme cette dame, croisée devant le Jardin de l'Abbaye :  "Riposter à Sarkozy ? C'est trop tard, il est président, maintenant, on ne peut plus rien faire..."

Plus loin, ce sont deux commerçants qui prennent notre tract et un exemplaire de Liberté 62 : "Sarkozy, si ça continue, il ne va pas faire long feu. Nous, les petits, avec notre rôtisserie, on fait les marchés et on galère, on est écrasés de charges sociales, on ne peut même pas faire grève, mais les gros, il n'y en a que pour eux, c'est tout le temps à eux qu'on baisse les impôts ! Vous avez raison de vous battre !"

Lille-20-11-07--19-.JPG Réchauffés par ces quelques mots d'encouragements, les communistes héninois se sont ensuite rendus à Lille, pour la grande manifestation régionale pour la défense de la fonction publique.

Environ 14 000 personnes ont défilé à Lille : un vrai succès qui montre la mobilisation des fonctionnaires, mais aussi des cheminots, des gaziers et électriciens, des étudiants et même des lycéens qui commencent à entrer dans l'action contre la loi Pécresse.

Depuis le début du conflit social, le président de la République et ses ministres n'ont eu de cesse de diviser les travailleurs entre eux et de dépeindre les cheminots et les fonctionnaires comme des "nantis" prenant en "otage" les "usagers". Les Français ne sont pas dupes, ils ont compris que la droite roule pour le patronat. Nicolas Sarkozy doit maintenant écouter le message de la rue : les professeurs, les élèves, les parents d'élèves ne veulent pas de la casse de l'Education Nationale qu'il nous prépare. Les étudiants refusent la casse de l'université publique, les Français refusent l'amputation des retraites promise par la droite.

Sur tous ces points, nous sommes majoritaites ! Les communistes héninois resteront mobilisés contre la casse de notre modèle social et pour une société plus juste et plus solidaire. Les contre-réformes de Sarkozy ne passeront pas !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article