Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

videosurveillance.jpg A quelques mois des élections municipales, la dérive sécuritaire du tandem Dalongeville-Legrand se poursuit. Lundi soir, le maire d'Hénin-Beaumont et son adjoint à la sécurité ont présenté devant le conseil municipal deux délibérations. La première concerne la mise en place du système de vidéosurveillance, pour un montant de 13 500 €, qui pourrait être en partie financé dans le cadre du Fonds interministériel de prévention de la délinquance.

La seconde délibération est proprement scandaleuse : en attendant la mise en place de la vidéosurveillance, il s'agit de confier à une société de gardiennage privée la surveillance d'un certain nombre de sites "sensibles" pour un montant de 62 140 €.

Hénin-Beaumont dispose pourtant d'une police municipale, d'auxiliaires de sécurité sur la voie publique et d'une patrouille de nuit. Les ASVP sont des agents contractuels dont les compétences se limitent strictement à constater les infractions relatives à l'arrêt et au stationnement des véhicules, tandis que les policiers municipaux exercent des compétences plus larges. Il en va de même pour la patrouille de nuit : ses membres sont des agents contractuels aux compétences étroitement limitées.
Mais au total, Hénin-Beaumont dispose de près d'une trentaine d'agents. Quel besoin y-a-t-il de faire appel à une société privée ? Encore une fois, ce sont les contribuables héninois qui paieront la facture. Il aurait fallu privilégier la formation et la promotion interne plutôt que de faire appel à une société privée.

Stratégiquement, on ne comprend pas où est l'intérêt de Gérard Dalongeville. La gauche ne gagnera pas contre le Front National en se plaçant sur les thématiques privilégiées de l'adversaire. Le FN a consacré en l'espace de deux mois pas moins de 19 articles à l'affaire de l'agression de Marine Le Pen et à ses suites... Il paraît clair que Steeve Briois et Marine Le Pen se positionneront durant la campagne comme les candidats anti-insécurité.

Au-delà de ça, Hénin-Beaumont va, engraisser des compagnies privées de câblage et de gardiennage avec des dispositifs à l'efficacité plus que douteuse. Dans les communes où la vidéosurveillance a été mise en place, les seuls gagnants ont été les entreprises capitalistes de câblage qui se livrent à un lobbying effréné pour vanter les bienfaits de la vidéosurveillance.
Pour ma part, depuis mes premiers combats contre la vidéosurveillance à l'université de Lille III, en 2002, je suis convaincu du danger que représente ce type de dispositifs pour les libertés publiques. A la fac de Lille III, il était prévu d'installer une caméra de surveillance en face du local de l'UNEF...

Il en va de même pour l'emploi de sociétés de gardiennage privées. Cette privatisation de la sécurité publique est dangereuse.

En matière de sécurité, la seule politique efficace, c'est la prévention : une police municipale qui soit réellement une police de proximité, mais aussi des actions organisées dans les écoles, dans les maisons de quartier... C'est la recette pour combattre efficacement une insécurité qui se confond le plus souvent avec les incivilités qui empoisonnent la vie des Héninois.
La vidéosurveillance en centre-ville et la présence de vigiles devant la crèche et au Bord-des-Eaux ne règleront rien... 

La section communiste d'Hénin-Beaumont condamne donc avec la plus grande fermeté des mesures coûteuses et inefficaces qui manifestent la dérive sécuritaire d'une équipe municipale aux abois. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Monsieur Noël, je suis navré, en tant que jeune communiste héninois (non carté), de devoir rejoindre le discours de Monsieur Bouquillon quant au rattachement du Parti Communiste Héninois à l'Alliance de Gauche plus arriviste que porteuse d'un réel projet d'avenir pour Hénin-Beaumont.Pensez à ceux qui, comme moi, n'ont pas envie de voter pour une équipe comportant une majorité d'opportunistes. "On repartirait pour 6 ans de (pseudo-)Mafia"... "Dans ce cas, nous faisons quoi ?" Nous votons pour l'Alliance Républicaine? Sans façon, je suis bien trop ancré à Gauche pour voter pour un allié de l'UMP (sauf votre respect Monsieur Bouquillon).Nous votons pour Steevy ? "Je n'y pense même pas !!!"Nous votons Blanc ? Super l'esprit militant !Je ne suis pas convaincu du tout que le parachutage de WONDERLIENEMANN soit de bonne augure, pour d'abord les élections de Mars prochain et/ou, pour l'avenir des héninois.Mais en même temps, mis à part pointer du doigt la décision du PCF héninois, je me demande pourtant bien quel est le subtil objet cette 'intervention bouquillonaise'...
Répondre
D
Elche, je comprends bien les craintes que vous exprimez, mais elles ne sont pas fondées. Pour commencer, je ne vois pas pourquoi le programme que nous pourrions écrire dans le cadre d'une liste d'union de la gauche serait moins un "projet d'avenir" que celui de l'Alliance Républicaine, ou celui d'Alain Alpern par exemple. Une liste d'union de la gauche aura aussi un programme, un projet pour Hénin-Beaumont qui répondra aux grands défis qui se posent à la ville : fiscalité, circulation, stationnement, cadre de vie, dynamisme du centre ville, sécurité... Tous ces thèmes seront traités, ça me paraît évident ! Par ailleurs, personne ne peut dire qu'une liste de rassemblement de la gauche présenterait une équipe comportant une majorité d'opportunistes. Personne n'en sait rien, personne ne sait quels seront les noms sur cette liste éventuelle, personne ne sait qui sera la tête de liste. Ceci étant, nous avons suffisamment reproché à la fédération PS de ne pas prendre ses responsabilités pour faire la fine bouche maintenant que le PS a tranché et investi Marie-Noëlle Lienemann comme "première socialiste". Marie-Noëlle Lienemann était encore hier au meeting de Japy sur l'Europe aux côtés de Marie-George Buffet ! J'ai l'impression que tout le monde fait des procès d'intention ces temps-ci. Mes camarades et moi-même avons une feuille de route approuvée en comité de section et validée par le comité fédéral. Cette feuille de route, c'est le rassemblement de la gauche, dans le respect de chacune de ses composantes.
B
Comment pourras tu faire Noel aprés ces condamnations sans appel pour , au nom de la discipline de parti , rejoindre ce système mafieux ?La lutte des classes dont les hommes de Gauche se réclamaient parfois en y laissant leur peau est incompatible avec une telle complicité.J'utilise ce mot sciemment car désormais sauf à faire comme Guy Creuze (" je ne veux rien savoir, je ne veux rien entendre"), celles et ceux qui se fondront dans ce clan le feront en connaissance de cause et l'on pourra alors parler de complicité.La discipline de parti ne saurait justifier un tel comportement.La discipline, c'est également le silence!Le silence, c'est ce qui permet aux systèmes que tu condamnes de s'approprier tous les pouvoirs.Regarde ce qui se passe en Russie.Hénin Beaumont, c'est en miniature la caricature de la dictature. Tout le monde sait: le préfet sait, la justice sait, la cour des comptes sait, les appareils politiques savent.Et tout le monde se tait. Et pour se donner bonne conscience, on évoque le spectre du FN! Au final on privera les citoyens d'un débat pour maintenir un système qui n'a da "politique" que le nom et qui ne vaut pas mieux que celui qui effraie tout le monde . Quelle tristesse.
Répondre
D
Georges, Il n'est nullement question de rejoindre ce que tu appelles un système mafieux !Le mandat qui m'a été donné par le comité de section est de travailler au rassemblement de la gauche autour d'un projet politique ambitieux et novateur. C'est également la position de la Fédération, qui suit avec attention le dossier héninois. Ce rassemblement, le "Club des 5" l'a en partie réalisé et une délégation communiste devrait rencontrer une délégation du PS. Les choses sont claires. Personne n'a parlé de M. Dalongeville.  Tu remarqueras - et cet article le prouve une nouvelle fois - que le PCF est loin d'être silencieux. Nous nous exprimons et nous continuerons de le faire. Je ne vois pas que te dire de plus...