Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Manif-JC.jpgCe mardi 27 a été marqué par une nouvelle journée d’information, d’actions et de manifestations partout en France pour l’abrogation de la LRU. Et fait nouveau, depuis quelques jours la mobilisation des enseignants-chercheurs s’amplifie avec des AG dans nombre d’universités. Quant aux lycées, le mouvement continue de s’étendre partout en France.

Les premiers chiffres des manifestations que nous avons sont encourageants : 6 000 étudiants et lycéens à Lille, 5 000 à Paris, 3 000 à Rennes, 3 000 à Toulouse, 3 000 à Nantes, 2 000 à Lyon, 2 000 à Saint Etienne, 2 000 à Bordeaux, 2 000 à Rouen, 1 500 à Marseille...

Parallèlement, l'UNEF a rencontré Valérie Pécresse qui a fait un certain nombre d'annonces.

Pour l'Union des étudiants communistes (UEC), rien de nouveau ne ressort de la négociation du jour avec Valérie Pécresse (UMP).

L'augmentation de la dépense publique par étudiant avait déjà été annoncée de longue date et confirmée hier. Mais, pour Nicolas Sarkozy, les moyens devront être répartis aux résultats : mettez de l'essence dans un moteur inégalitaire et vous obtiendrez toujours plus d'inégalités !

Quant aux autres annonces - diplômes reconnus nationalement, pas sélection à l'entrée de l'université, pas d'augmentation des frais d'inscription, réussite en licence - ce ne sont que des promesses réitérées sans élément concret face à une loi qui elle est bien réelle et qui va mener à un enseignement supérieur à deux vitesses.

Pour toutes ces raisons, l'Union des étudiants communistes appelle à amplifier la mobilisation pour l'abrogation de la LRU et à participer en ce sens à la journée de manifestation du jeudi 29 novembre.

Paris, le 27 novembre 2007

Igor Zamichiei, Secrétaire national de l'UEC.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article