Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

AG-LDH.jpgL'assemblée générale de la LDH d'Hénin-Carvin s'est tenue mercredi dernier, à la salle du Colysée, rue Pasteur. 

Association civique fondée en 1898 lors de l'Affaire Dreyfus pour défendre cet officier victime d'une erreur judiciaire doublée d'une violente campagne de presse antisémite menée par l'extrême droite, la LDH se bat depuis sa création pour les droits de l'homme, contre la xénophobie, le racisme, l'antisémitisme et pour la paix. Elle a défendu les soldats condamnés à mort pour l'exemple en 1914-18 et obtenu la réhabilitation de leur mémoire, elle a aussi milité pour la paix en Algérie. 

C'est durant l'Entre-Deux-Guerres que la LDH fut la plus puissante : avec 180 000 adhérents et des centaines de sections, la LDH a été le lieu de rencontre de la gauche socialiste et radicale où s'est élaboré le Front Populaire en réaction à la menace des ligues d'extrême droite. L'extrême droite n'a jamais pardonné cet engagement à la Ligue et Victor Basch, son président de l'époque sera assassiné par la Milice en 1944, comme le rappelait Alain Pruvot. 

Animée par Alain Pruvot, président de la section d'Hénin-Carvin et président de la Fédération du Pas-de-Calais de la LDH, Doriane Vivard, secrétaire, et Jean-Claude Deloffre, trésorier, l'assemblée de la section a réuni une vingtaine de ligueurs, dont Gérard Dalongeville, Annick Genty, Pierre Ferrari et David Noël

La LDH d'Hénin-Carvin se porte bien, avec un nombre d'adhérents stable et des perspectives de développement sur Carvin.
 
Dans son rapport moral, Alain Pruvot a brossé le portrait d'une section dynamique : concours de poésie, cross UNSS, permanences juridiques au local de la rue Pasteur, mais aussi engagement dans la campagne législative contre l'extrême droite. 

La LDH ne restera pas absente de la campagne municipale et a adressé à tous les responsables politiques un appel au rassemblement des forces de gauche contre l'extrême droite auquel la section d'Hénin-Beaumont du PCF a répondu. 

Premier rendez-vous samedi 15 décembre pour une réunion de travail sous forme d'une table ronde des responsables politiques et associatifs héninois, à laquelle le PCF participera, avec Gérard Estragon, ancien délégué régional LDH de la région PACA et bon connaisseur de l'extrême droite.    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article