Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

undefinedUne conférence de presse était organisée hier matin, au Church Café, par le MJS et le Comité Ingrid Bétancourt du Pas-de-Calais, animé par Luc Mouveaux.

Pierre Ferrari et Luc Mouveaux avaient invité pour l'occasion les responsables de tous les partis démocratiques héninois. Autour de la table, on remarquait Marie-Noëlle Lienemann et Annick Genty pour le PS, Régine Calzia pour les Verts, Francis Cotard pour l'Alliance Républicaine et David Noël pour le PCF.

C'est la première fois qu'une initiative pour Ingrid Bétancourt avait lieu à Hénin-Beaumont et Luc Mouveaux s'est félicité de l'engagement des jeunes socialistes qui ont mené vendredi sur le marché une opération foto-libertad en se faisant photographier avec un t-shirt "libertad" dans les mains.

Enlevée par les FARC le 23 février 2002, la députée écologiste franco-colombienne Ingrid Bétancourt est devenue le symbole et le visage de ces 3000 otages détenus par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, la plus ancienne guérilla du monde.

Depuis la médiation avortée du président vénézuélien Hugo Chavez, la famille d'Ingrid Bétancourt a retrouvé un peu d'espoir : d'abord avec la diffusion d'une vidéo montrant une Ingrid Bétancourt affaiblie, mais vivante et cette semaine, avec l'annonce de la libération imminente de Clara Rojas, la directrice de campagne d'Ingrid Bétancourt.

Les communistes d'Hénin-Beaumont se félicitent de ces avancées et appellent les FARC à libérer les otages encore détenus. Le président Alvaro Uribe porte une lourde responsabilité. Autoritaire, le président colombien s'appuie sur des groupes de paramilitaires utilisés notamment par les gros propriétaires terriens et les industriels pour exécuter les syndicalistes. Alvaro Uribe a fait échouer la médiation de Chavez et rêve d'en découdre avec les FARC.

undefined Luc Mouveaux rappelait hier que 70 % des prises d'otages en Colombie sont réalisées par les paramilitaires. Il y a plusieurs jours, dans une émission de Daniel Mermet consacrée à la Colombie, un prêtre proche de la Théologie de la Libération expliquait aux auditeurs de France Inter que selon les critères occidentaux, le pouvoir d'Alvaro Uribe s'apparentait au fascisme : un pouvoir autoritaire, militarisé, de type "bonapartiste" qui s'appuie sur des milices armées utilisées par le patronat contre la classe ouvrière.

A son corps défendant, Ingrid Bétancourt est devenue le symbole d'une guerre civile silencieuse et les guerres civiles, on le sait, entraînent une brutalisation de toute la société, un mépris de la vie humaine, une animalisation des ennemis jusque dans la manière dont on traite le corps des victimes : cadavres de paysans refusant d'être enrôlés ou taxés par les paramilitaires abandonnés sur le chemin et déguisés en guérilleros, corps d'otages exécutés rendus à leur famille contre paiement d'une rançon...

La section d'Hénin-Beaumont du PCF appelle le gouvernement colombien et les FARC à s'asseoir autour d'une table et à négocier les conditions d'une paix juste et durable.
Solidaires des victimes de ce conflit qui ne veut pas dire son nom, les communistes participeront à toutes les actions pour informer et sensibiliser l'opinion publique. Nos messages de soutien, nos actions, même symboliques, peuvent faire beaucoup. Non seulement pour que les otages sachent que l'on pense à eux, mais aussi pour que la guerre civile colombienne sorte de l'ombre. Les dictatures et les guérillas craignent plus que tout la lumière...

Pour Ingrid Bétancourt et pour les 3000 otages en Colombie, pour le peuple colombien victime d'une guerre civile brutale comme pour ces jeunes de France ou d'Amérique qui sombrent dans l'enfer de la drogue, la mobilisation doit se poursuivre et monter en puissance, jusqu'à ce que soit trouvée une solution pacifique et négociée au problème colombien.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
On dirait le  le syndrome de Stockholm, tout le monde il est méchant sauf les gentils terroristes des FARChttp://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=707&Itemid=60
Répondre
D
Je n'ai aucune espèce d'admiration ni pour les FARC, ni pour Hugo Chavez, les révolutionnaires n'ont pas besoin d'icônes. Les icônes finissent toujours par décevoir. Par contre, en ce qui concerne le Venezuela, puisque l'article que vous postez en lien en parle, je m'intéresse à ce qui s'y passe, aux alternatives concrètes proposées par Chavez, les nationalisations sous contrôle ouvrier, par exemple. Mais je vous le redis, Chavez n'est pas un Che Guevara ; les révolutionnaires n'ont pas besoin d'icônes. L'article d'Historia Nostra, un site d'extrême droite bien connu, est très complaisant avec le régime d'Alvaro Uribe et la terreur que font régner ses paramilitaires. Les lecteurs peuvent juger.
E
Connaissez-vous : Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez, Gerardo Hernandez, Ramon Labanino et René Gonzalez, les 5 cubains  prisonniers aux USA, ce grand pays démocratique, ami du président ultra-réactionnaire de Colombie? Bizarrement aucun média, aucun parti, pas même le PCF ne parle d'eux en France.... Vous pouvez toujours visiter le site: http://www.freeforfive.org/fr/  Salut et fraternité et bon Noël (sans jeu de mots naturlicht...)
Répondre
L
Bonjour,Je tiens à remercier la section du Parti Communiste pour sa participation active à la conference de presse.Les vacances de Noël sont pour les membres des Comités de Soutien aux 3000 Otages de Colombie une triste période :         Le 20 Décembre c'était l'anniversaire de Clara et sa libération est actuellement compromise...        2 otages viennent d'entamer leur 11ème année de séquestration dans la Jungle ...         Et le 25 décembre, jour de Noël, se sera l'anniversaire d'Ingrid Betancourt...Luc Mouveaux.
Répondre