Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le Parti Socialiste, le Parti Communiste, le PRG, le MRC, les Verts et le Mouvement des Jeunes Socialistes d’Hénin-Beaumont demandent au gouvernement l’abandon des suppressions de postes d’enseignants, prévues pour la prochaine rentrée dans l’Académie de Lille.

Ils jugent inadmissible la suppression des 687 postes qui disparaîtraient en 2008. Cette diminution des moyens de l’Education Nationale, dans notre région viendrait s’ajouter aux 740 de la rentrée 2007 et aux centaines de postes supprimés durant les années précédentes. Ces dix dernières années, ce sont 4 500 postes qui ont été supprimés dans notre académie !
 
Dans notre région où demeurent bien des difficultés scolaires, la baisse démographique devrait permettre d’utiliser les postes d’enseignants ainsi dégagés à améliorer l’encadrement et à développer le soutien, en particulier dans les établissements où ces problèmes sont les plus marqués. Ces suppressions, en revanche vont accroître les inégalités et toucheront, immanquablement, même les établissements les plus en proie aux difficultés. Les partis de gauche appellent les habitants d’Hénin-Beaumont à être vigilants, afin que les établissements de notre commune ne soient pas touchés par ces réductions de postes et affirment leur détermination à obtenir les moyens nécessaires à un enseignement de qualité pour tous et partout.

On ne peut laisser s’installer cette théorie du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui a de terribles conséquences pour le service public de l’éducation nationale et pour l’avenir de nos enfants. Le développement des heures supplémentaires, préconisé par le ministre, ne peut faire office de solution, car rien ne remplacera une présence nombreuse d’enseignants et d’éducateurs disponibles pour suivre chaque enfant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article